Le Cabas des champs, un groupement d’achat alimentaire solidaire !

publié le 6 décembre 2017
298 vues 1 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Les habitants, avec l’aide des centres sociaux Kerangoff et Couleur Quartier, ont lancé fin 2010 un groupement d’achat alimentaire solidaire et participatif. L’initiative s’est très vite étendue à 3 autres centres sociaux brestois : Les Amarres, Pen ar Créac’h et Bellevue. Ils sont à présent 5 à participer activement à ce projet !
L’objectif est de permettre aux habitants, notamment ceux aux petits revenus, de consommer des produits locaux à des prix raisonnables : légumes, produits laitiers, œufs, crêpes…il y en a pour tous les goûts !
Pour mieux comprendre ce qu’est le cabas des champs, petit zoom sur le Centre Social de Kerangoff !

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Au départ, le Centre Social de Kerangoff avait pour projet de créer une épicerie sociale, mais après évaluation des coûts qui se révélèrent trop élevés, le projet fut mis de côté. Les habitants de Kerangoff et de Kerourien se sont alors réunis et ont proposé l’idée de mettre en place un groupement d’achat à moindre coût, pour permettre aux petits revenus de consommer de bons produits à des prix raisonnables et plus accessibles que ceux des grandes surfaces. Le cabas est accessible à toute personne sans condition de revenu pour permettre une mixité sociale des publics.

Qu'avez-vous mis en place ?

Le projet a été discuté en 2008 avec le Centre Social de Kerangoff et Couleur Quartier.  « Le Cabas des champs », c’est le nom que nous lui avons donné, a été officiellement lancé fin 2010.
Pendant 2 ans, l’action s’est déroulée au Centre Social de Kerangoff. Avec la venue d’autres centres dans ce projet (Pen Ar Creac’h, Bellevue et Les Amarres), chaque centre devint autonome et organisa son cabas des champs dans son centre et à sa manière ( l’organisation et les producteurs peuvent varier d’un centre à l’autre ).
A Kérangoff, l’action se déroule une fois par mois et cela même l’été ( depuis 2016 ) !
Les centres ne font aucun bénéfice avec cette action, ils permettent juste de mettre en relation les producteurs et les consommateurs.

Organisation du Centre Social de Kerangoff :

Pour en apprendre plus sur le Cabas des champs, nous avons été interviewer Alain Léost et Véronique Boucharre du centre social de Kerangoff.
Dans un premier temps, le centre social contacte l’ensemble des producteurs, par mail ou par téléphone, pour connaître la liste des produits disponibles et leurs tarifs. De là, l’équipe de bénévoles (et la référente famille quand il y a des questions spécifiques) se réunit dans une salle et décide des produits qu’ils peuvent proposer en fonction des prix. Ensuite, le bon de commande est préparé et envoyé à tous les adhérents par mail mais aussi mis à disposition (version papier) à l’accueil du centre social. Le jour de la commande, une équipe prend les commandes, les sacs, encaisse les règlements et saisit sur informatique les commandes.
L’après-midi, la commande est passée auprès des producteurs. Le centre commande la quantité exacte demandée par les habitants. Les produits sont livrés le jeudi entre 9h et 10h par les producteurs au centre social à l’exception d’un producteur qui ne livre pas, un bénévole va alors avec le fourgon du centre chercher la commande.
Les habitants viennent récupérer leurs commandes soit de 11h à 12h, ou de 18h à 19h, le jour même.

Les règles pratiques de fonctionnement pour la commande :

  • Les commandes se déroulent selon un planning défini à l’année (en général le 2ème lundi du mois) en prenant en compte les dates de versement des allocations familiales.
  • Adhésion de 10€ au comité d’animation du centre social.
  • Le paiement des produits se fait le jour de la commande.
  • Prévoir un sac (si pas de sac : caution de 0.50 € pour petit sac et 1,50 € pour grand sac).

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 2008
    Discussion du projet
  • Décembre 2010
    Le premier Cabas des champs est lancé !

    Le premier Cabas des champs est organisé par Kérangoff et Coulour Quartier.

  • 2012
    D'autres centres rejoignent le concept

    D'autres centres se sont emparés du projet : Pen Ar Creac’h, Bellevue et Les Amarres.

  • 2016
    Ouverture du Cabas des champs pendant l'été

    Depuis 2016, le Cabas des champs a aussi lieu en Juillet et en Août à la demande des habitants.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Ce sont les habitants qui s’organisent. Au sein du centre existe un noyau de 8 habitants. Ceux-ci se partagent les tâches en fonction de ce qu’ils aiment faire et de leurs disponibilités.
Le dossier est suivi également par un professionnel, la référente famille, qui passe la commande auprès des producteurs après avoir reçu le récapitulatif des commandes fournis par les bénévoles.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Budget :

Le Centre a dû se munir de balances pour peser les fruits et les légumes. Au début, de simples balances suffisaient mais les quantités demandées augmentant au fil des années, le centre a acheté des balances plus grosses grâce à une aide financière de la mairie.

Logistique :

Lors de la première rencontre avec les producteurs, le souhait était de les faire venir dans les quartiers pour qu’ils rencontrent les habitants et les bénévoles. Pour certains, cela est très compliqué du fait de l’éloignement ou de l’organisation de leur temps de travail.  Il est donc parfois nécessaire d’utiliser le fourgon du centre social pour aller récupérer une commande. Un des producteurs est éloigné de Brest, il livre donc en quantité et réapprovisionne selon la demande.

Une salle est allouée à l’action au sous-sol du centre social. Elle est équipée de tables, rangement et réfrigérateur pour les produits laitiers.

Communication :

Cette année, une plaquette a été créée par l’une des bénévoles du cabas pour redynamiser et faire connaître le projet. Un bon de commande est aussi édité chaque mois avec les produits proposés.

En conclusion

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Un grand oui !

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

  • Travailler à la recherche de nouveaux producteurs pour diversifier l’offre et introduire des produits bio.
  • Le centre social sera structure relais du défi familles alimentation positive, de janvier 2018  à octobre 2018.
    Ce défi permet à des foyers d’augmenter leur consommation de produits bio-locaux sans augmenter leur budget.
  • Diffuser plus largement la plaquette de présentation de l’action.

 

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Bretagne Par Département : 29 - Finistère Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Ville Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Économie sociale et solidaire Solidarité Par mots-clefs : Alimentation Par mots-clefs : Economie Par mots-clefs : habitants Par mots-clefs : ville Par mots-clefs : Local Par mots-clefs : Bio Par mots-clefs : Solidarité
velit, amet, risus tristique efficitur. et, ut sed id