Ça m’est E-gal-E, réalisation d’un film sur les relations filles-garçons-points de vue croisés entre générations.

publié le 5 février 2021
156 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

« Ça m’est E-gal-E »

Ce film est le résultat d’un travail mené au Centre social AMISC entre 2019 et 2020, sur la question de l’égalité homme- femme.

Notre association, interpellée par les adhérents et les bénévoles, sur la question de la place faite aux femmes dans nos sociétés, a accompagné la mise en place d’un projet réunissant plusieurs actions.

Un programme alliant la lecture d’un texte théâtral avec une comédienne et la participation au spectacle « Quelque chose » dans le cadre de la saison culturelle de la scène nationale « le Volcan » au Havre, des café-débats, un atelier cuisine partagé, un repas spectacle avec « les Ragnagnas », un groupe de discussion à partir de l’exposition de l’association « Femmes Solidaires » sur l’égalité hommes -femmes.

A partir de ces rencontres, un groupe de 11 adhérents, 5 adolescents et 6 séniors issus des commissions de projet du centre social a participé à la réalisation de ce film avec Jean Marie Châtelier, cinéaste.

L’écriture de ce film débuté en janvier 2020, a réellement pris son essor pendant le confinement. Cette période vécue comme une nécessité pour les professionnels de l’AMISC au maintien du lien avec les adhérents … a finalement été propice à un temps de réflexion et d’écriture.  Chacun des membres du groupe imaginant ainsi la trame de ce film choral à partir d’un questionnaire proposé par le réalisateur J.M Chatelier.

Le déconfinement et le beau temps de l’été 2020 ont permis de mettre en image les textes de chacun, un partage intergénérationnel nourri des réflexions de ces 11 adhérents pour un film sensible.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Par nos pratiques associatives, le centre social, met en place des groupes de travail appelés « commissions » pour développer l’implication des usagers dans l’élaboration de projets collectifs pour eux et les autres personnes du territoire. Il y a quelques années, une commission « bien-être » s’est élaborée avec un groupe d’adhérents suite à des constats partagés en équipe concernant la fatigue des mères de familles, leur place dans la société et la mauvaise estime de soi pour chacune d’elles, l’isolement des personnes âgées ou de personnes en retraite, veuf ou veuve.

Cette commission qui a réuni jusqu’à 32 personnes a permis un travail de concertation, d’échanges, d’idées et de pistes de réflexion. Elle a généré des développements de nombreux projets et actions collectives, bienveillantes pour les personnes et générant au fur et à mesure d’autres pistes de réflexions et actions. Mise en place d’ateliers bien être, réalisation d’un projet photographique « Révélations » sur des portraits de femmes avec expositions dans différents lieux culturels du territoire, réalisation d’un film de témoignages d’habitants sur leur implication bénévole.

Lors d’une commission en 2019, deux mamans nous ont interpellées par rapport aux violences faites aux femmes et aux violences intrafamiliales, proposant qu’on aborde la question des relations hommes femmes.

Aujourd’hui encore la question de la place des femmes est à interroger encore et toujours…Le centre social concerné par le phénomène « Me too », par la mort de femmes sous les coups de leur conjoint tous les trois jours, a fait le choix d’aborder cette question de façon collective.

En parallèle, les rencontres entre générations et l’implication des jeunes et des séniors s’est également développée au travers d’initiatives mises en place par les adolescents pendant les vacances. Les jeunes ont toujours invité des séniors à participer à des journées d’animation, l’organisation de soirées repas entre générations, des jeux, ateliers bricolage etc…

A partir de ces différents espaces de rencontre, de discussion et de concertation, l’idée d’un film est venue assez vite avec les bénévoles et les adolescents pour aborder les relations hommes femmes, des regards croisés entre adolescents, mères de famille et séniors.

Nous avons fait appel à un documentariste, Jean Marie Châtelier, dont nous connaissons le travail et qui avait réalisé un film dans le cadre d’un projet citoyen à Montivilliers il y une dizaine d’années.

Deux rencontres ont pu se dérouler entre janvier et mars 2020, permettant, d’une part la découverte du  travail de ce cinéaste et d’autre part que les adhérents évoquent leur implication dans ce projet.

Ce projet a été accompagné dans son déroulement par les professionnelles du centre social mais laisse toute la place aux bénévoles dans la réflexion et la construction.

Qu'avez-vous mis en place ?

A partir de janvier 2020, ce projet a été initié par un groupe de 12 adolescents âgés de 11 à 16 ans avec le soutien de 10 bénévoles de la commission « sorties buissonnières » du centre social pour aborder les relations filles-garçons et leur permettre de croiser leur regards d’adolescents avec les personnes du centre social plus âgées.

A partir d’un travail d’exposition, de rencontres et de discussions, le groupe d’adolescents a proposé la réalisation d’un film avec le cinéaste Jean Marie Châtelier. Ce projet devant se réaliser sur les périodes des vacances scolaires printemps et été 2020, a dû se réaliser sous une autre forme en raison du confinement pendant les vacances de printemps. Un travail de questionnaire a été élaboré et envoyé par ce groupe de jeunes aux bénévoles pour aborder ce sujet et ainsi réfléchir à la matrice du film. Une série d’interview a été réalisée pendant l’été 2020 ainsi que l’écriture du scénario et la réalisation du film. Une projection publique au cinéma « Les arts » s’est déroulée le 20 septembre 2020 dans le cadre des journées du Matrimoine, devant les familles, les partenaires et les élus du territoire.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Ce sont 12 adolescents et 10 bénévoles qui ont participé à la mise en place de ce projet accompagnés par deux animatrices du centre social. Parmi eux, 5 adolescents et 6 séniors ont accepté de témoigner dans le film réalisé.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Ce projet a bénéficié du soutien financier de La Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Jeunesse et des Sports dans le cadre d’un financement « Jeunesse et Education Populaire », de la CAF de Seine Maritime, de la Ville de Montivilliers ainsi que du soutien financier du Département de Seine Maritime dans le cadre des Projets « Jeunes Actifs dans la Vie Associative ».

Place des partenaires et du centre social dans le projet

L’élaboration de la démarche d’implication des adolescents et des séniors s’est construite à partir de projets partagés avec d’autres centres sociaux du Territoire dans le cadre des journées d’égalité des droits entre les femmes et les hommes (centre social AGIES  de Gonfreville l’Orcher, la Fabrique Pré Fleuri au Havre), avec les établissements scolaires dans le cadre de projets de prévention santé en direction des adolescents et des familles.

La réalisation du film a pu se dérouler avec le soutien des acteurs culturels du territoire, le studio d’enregistrement Honolulu, le cinéma « Les Arts » de Montivilliers et le pôle image de Normandie.

En conclusion

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Le film a rencontré un beau succès de la part des partenaires qui nous ont manifesté leur intérêt à utiliser le film pour servir de support à l’animation de groupes de parole sur les relations entre générations dans les établissements scolaires et dans les résidences pour personnes âgées.

Commentaires
2 commentaires sur “Ça m’est E-gal-E, réalisation d’un film sur les relations filles-garçons-points de vue croisés entre générations.”
  1. Leïla HADDADI dit :

    Bonjour, dommage que le lien du film ne fonctionne pas.

  2. DUMESNIL Sandrine dit :

    Le lien est restauré, merci de nous l’avoir signalé

Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Normandie Haute Par Département : 76 - Seine Maritime Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Ville Par Public : 3 : 12-17 ans Par Public : 5 : adulte Par Public : 6 : Senior Par Thématique : Citoyenneté démocratie Jeunesse Par mots-clefs : adolescents Par mots-clefs : accès à la culture Par mots-clefs : Adultes Par mots-clefs : citoyenneté Par mots-clefs : CréerEnsemble Par mots-clefs : culture Par mots-clefs : Echange Par mots-clefs : égalité Par mots-clefs : émancipation Par mots-clefs : femmes Par mots-clefs : film Par mots-clefs : image de soi Par mots-clefs : intergénérationnel Par mots-clefs : pratiques artistiques et culturelles Par mots-clefs : seniors Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 03 : Département Par Financeurs : 05 : Etat - Service départemental Par Financeurs : 09 : CAF Par partenaires : 18 : Autre Par budget : 2 : de 5 000 à 10 000 €
dictum mattis leo eleifend justo pulvinar sed