N’empêche que, Création d’une troupe handivalide

publié le 5 novembre 2019
10 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Un petit groupe de personnes, pour la plupart en situation de handicap, a souhaité mener une aventure théâtrale à la suite d’une première expérience artistique handivalide. Il a fallu qu’elles précisent leur envie partagée, définissant quatre objectifs : la volonté de pratiquer le théâtre, de constituer un groupe réunissant des personnes en situation de handicap et valides, de sensibiliser le grand public aux préjugés et de lutter contre toute forme de discrimination.

Ainsi est né l’idée de former une troupe handivalide qui devait gagner en autonomie au fil des mois. Une metteure en scène professionnelle a accepté d’accompagner ce projet par la création d’un spectacle respectant les thèmes précités puis de nouvelles personnes ont rejoint à la troupe. L’artiste s’est appuyée sur des jeux d’improvisation, permettant à chacun de partager son vécu tout en créant une cohésion forte et une bienveillance au sein de la troupe.

Finalement, la pièce a été jouée à cinq reprises dans quatre salles de spectacle de l’agglomération rémoise et jusqu’à Dunkerque!

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le besoin a été généré par l’expérience du spectacle pluridisciplinaire « N’empêche que » dont l’intention était de questionner la notion d’empêchement. Quatre artistes ont mené de front des ateliers d’improvisation en s’appuyant sur le théâtre, la danse hip hop et les arts plastiques. De cette expérience riche en émotion, une dizaine de participants a souhaité poursuivre l’aventure.

Ce projet expérimental n’avait pas vocation à être reconduit chaque année, plutôt à susciter des envies et à sensibiliser un maximum de personnes et de structures à l’inclusion de tous dans les activités socioculturelles de la cité. C’est pourquoi le centre social a proposé au petit groupe très motivé de changer d’approche en les invitant à prendre en main leur propre aventure.

A l’aide d’outils d’animation participative, ils ont choisi de créer une troupe de théâtre handivalide ayant pour vocation la sensibilisation du plus grand nombre aux méfaits des préjugés hâtifs et discriminations. La troupe a pris naturellement le nom de « N’empêche que » en souvenir de l’expérience passée.

L’action s’est alors principalement déroulée à l’espace Ludoval Maison de quartier Val de Murigny qui dispose d’une salle de spectacle accessible aux personnes en fauteuil.

Qu'avez-vous mis en place ?

La troupe « N’empêche que » a créé une pièce de théâtre déliro militante à destination du grand public. Le succès de la pièce a amené la troupe à jouer dans différents lieux et notamment dans une optique de sensibilisation auprès de futurs professionnels de l’action sociale et étudiants en général.

L’originalité et la qualité du projet artistique a produit un intérêt certain dans différents champs professionnels. Ainsi la troupe a été sollicitée pour présenter le processus de mise en place du projet. En parallèle de la création du spectacle, les comédiens amateurs ont construit une trame mêlant des extraits du spectacle, des slams et des chansons ainsi que des vidéos présentant leur témoignage quant à l’application des droits culturels. Cette approche complémentaire à l’expérience artistique, a enrichi le projet de troupe.

L’échelle du projet? l’agglomération rémoise ou plutôt la France entière grâce à CULTURE LAB, l’événement national du réseau des centres sociaux où ont été présentées plusieurs projets en lien avec les droits culturels  !

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 10/2016 à 02/2017
    5 mois
    Formulation du projet

    Temps de travail avec les personnes du projet précédant, souhaitant mener une nouvelle aventure théâtrale avec l'animatrice socioculturelle du centre social

  • 03/2017
    06/2017
    Validation du projet

    Temps de travail avec les mêmes personnes avec le chargé de mission de l'association experte du handicap pour s'assurer qu'elles seraient en capacité de mener un tel projet et pour s'assurer qu'elles aient bien compris les enjeux.

  • 07/2017
    10/2017
    Lancement de l'aventure théâtrale

    Mise en place d'un stage de création intensif avec la metteure en scène pour ouvrir la troupe à de nouvelles personnes, notamment valides. Premiers temps de travail d'improvisation visant à écrire la pièce.

  • 11/2017
    06/2018
    Création de la pièce

    Ecriture de la pièce, mise en scène, apprentissage des textes... Première présentation du travail en juin 2018

  • 11/2017
    06/2018
    Organisation de la diffusion de la pièce

    Visant à l'autonomie de la troupe, mise en place de temps de réunion pour organiser la diffusion de la pièce puis rencontre avec des élus culturels afin de les inviter à la présentation de travail du mois de juin 2018

  • 10/2018
    11/2018
    Affinage du travail de création

    Intégration des décors et travail de précisions sur la mise en scène, le jeu d'acteurs, etc. Sortie officielle de la pièce en novembre 2018 pour le Festival des Solidarités.
    Mobilisation des médias en parallèle.

  • 01/2019
    10/2019
    Diffusion de la pièce

    Diffusion de la pièce "EtiquetageS" dans trois lieux de vie culturelle de l'agglomération puis à la faculté des Lettres pour les étudiants.
    Mobilisation des médias en parallèle.

  • 12/2019
    12/2019
    Réflexion sur l'avenir de la troupe

    Temps de bilan et de positionnement de chacun sur l'avenir de la troupe. Certains membres souhaitent s'émanciper vers d'autres horizons artistiques. Comment poursuivre le projet, par l'ouverture à de nouveaux venus par exemple?

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Pendant un an, le groupe de personnes souhaitant mener une aventure théâtrale a affiné le projet à l’aide d’outils d’animation participative, accompagnés d’une animatrice socioculturelle, elle-même appuyée d’un chargé de mission handicap. Le Centre Social a ensuite validé le projet d’accompagnement à l’autonomie d’une troupe de théâtre handivalide.

Une artiste, choisie pour son exigence artistique et sa qualité pédagogique, a pris en main la création artistique en s’appuyant sur des improvisations et des textes écrits par certains participants.

En parallèle, des réunions d’organisation étaient mises en place pour viser l’autonomie, étant guidés par une animatrice socioculturelle. L’accompagnement à l’organisation de la diffusion du spectacle était encore nécessaire. Toutefois les membres de la troupe se répartissaient les rendez-vous avec les élus ou les personnes chargées de programmation.

Une réelle autonomie a pris forme au niveau de la communication. Les membres de la troupe ont pris d’eux-mêmes les contacts avec les médias (interview radiophonique par exemple).

Mise en place des moyens logistiques et financiers

L’étape suivante pour la prise d’autonomie est la recherche de financement. Elle est menée jusqu’à présent par l’Association des Maisons de quartier de Reims.

En terme de matériel, nous avons travaillé avec un scénographe professionnel qui a construit des décors facilement modulable.

Les questions matérielles – cruciales – ont été liées aux besoins spécifiques d’une troupe comprenant des personnes en situation de handicap. Il a fallu louer du matériel adapté pour aller aux toilettes par exemple et apprendre à l’utiliser.

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Au départ, c’était une volonté croisée d’une association experte du handicap et d’une association réunissant des centres sociaux et socioculturels. La problématique était de mener une action d’inclusion de tous, dans les activités socioculturelles de la cité.

Des professionnels de champs multiples se sont réunis (artistes, chargé de projet handicap, animateur socioculturel, directeur) et ont affiné la problématique en définissant des objectifs opérationnels. Ainsi s’est amorcée une démarche de développement local, déclinée en trois axes : des temps de réflexion partagée entre des acteurs (usagers, professionnels, bénévoles, militants) de différents champs (handicap, culture, animation) / un festival d’animation « Tous différents, tous unis » / la création d’un spectacle pluridisciplinaire et handivalide.

Suite à quoi, la troupe N’empêche que s’est constituée, accompagnée dans sa création par le centre social.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

  • A l’issue du projet, création d’une association ou toute autre forme juridique adéquate pour pérenniser la troupe
  • qualité des échanges entre pairs et avec les partenaires conseils
  • nombres d’acteurs du territoire sollicités (de l’éducation populaire, du tissu associatif, troupes amateurs)
  • engouement des médias
  • implication de personnes valides devenant partie prenante du projet de création d’association
  • nombre de spectateurs touchés

> Ce travail d’analyse est encore à affiner.

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Nous en saurons plus en décembre 2019!

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

La notion d’accessibilité du bâtiment devrait être réellement respectée afin d’accueillir dignement les personnes en situation de handicap.

Il a été très difficile de trouver des bénévoles disponibles dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Expérimentez-le afin de vous enrichir des différences de chacun !

Si vous travaillez avec des personnes en situation de handicap, anticiper au maximum tous les aspects logistiques et quotidiens (repas, toilettes, transports, horaires adaptés, accompagnement bienveillant, …). Ainsi, la participation sera d’autant plus agréable pour les personnes en situation de handicap et la vie de la troupe sera plus sereine.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Départemental Par Périmètre : National Par Public : 4 : 18-30 ans Par Public : 5 : adulte Par Public : 6 : Senior Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Discriminations Inclusion sociale Par mots-clefs : accès à la culture Par mots-clefs : citoyenneté Par mots-clefs : coopération Par mots-clefs : c'est possible Par mots-clefs : Création Par mots-clefs : développement social local Par mots-clefs : handicap Par mots-clefs : humour Par mots-clefs : inclusion Par mots-clefs : participation Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par mots-clefs : valorisation des potentiels Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 03 : Département Par Financeurs : 06 : Etat - Service régional Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 17 : Autre Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 16 : Association locale Par budget : 3 : de 10 000 à 20 000 €