JEU-CONCOURS: pour les 50 premiers à publier une fiche, recevez un exemplaire gratuit d’Agir près de chez soi, le livre sur les centres sociaux qui donnent envie d’agir !

 

Le Laboddas’sieux, un fablab pour tous à la maison de quartier des moulins

publié le 12 octobre 2017
255 vues 2 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Depuis un peu plus d’un an, le centre social ODDAS développe un projet de médiation numérique aux multiples facettes dans la maison de quartier des moulins située au coeur du quartier prioritaire de Fontenay le Comte.

Initié par la création expérimentale d’un Fablab junior en écho à une action « Repair café » portée par des bénévoles, le projet de laboratoire de fabrication numérique, qui laisse une large place au bricolage traditionnel, s’est progressivement développé grâce à l’investissement de nombreux habitants partageant connaissances et compétences. Bénéficiant de plusieurs micro-financements, il trouve aussi sa force dans des partenariats avec des associations et des structures éducatives locales.

Soutenu par des bénévoles administrateurs et des salariés, le fablab pour tous « laboddas’sieux » a participé à la transformation d’un lieu consacré à l’animation jeunesse en un « autre lieu » promouvant les mixités sociales et générationnelles, en toute convivialité

 

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

La question des activités numériques traverse le centre social ODDAS depuis longtemps: des ateliers d’initiation informatique (depuis 2008) et les prémices d’un laboratoire informatique étaient des actions déjà inscrites au projet social 2012-2015. Mais c’est au cours de la réécriture du projet social 2016-2019, à travers les consultations publiques, que de nombreux besoins ont été clairement identifiés sur notre territoire car désormais, tous les aspects de notre vie quotidienne sont impactés par les nouvelles technologies : accès aux droits lié à la dématérialisation des services publics, maintien des liens familiaux à travers la communication électronique, accès à l’emploi, aux loisirs, aux outils de création… Or, si les nouvelles technologies ne créent pas nécessairement des inégalités, leurs non-maîtrise les renforcent.  Dès lors, il est apparu que la question « numérique » devait être pensée collectivement pour répondre au plus près aux besoins des habitants.

Aussi le fablab pour tous en tant que lieu ouvert d’échanges de pratiques autour du bricolage et de la fabrication numérique fait-il partie d’un projet plus vaste né en mai 2016 à l’issue d’un séminaire regroupant les administrateurs bénévoles et les salariés du centre social accompagné par la fédération des centres sociaux de Vendée.

Au cours de ce regroupement, les participants ont exploré le champ des possibles puis furent invités à se prononcer sur la faisabilité d’un projet numérique ambitieux pour le centre et les habitants à travers deux affirmations: « Nous sommes suffisamment compétents pour mettre en oeuvre un projet numérique » et « La maison des jeunes peut devenir une maison de quartier avec une spécificité numérique en septembre 2016 ».

Malgré quelques freins concernant les moyens et les compétences à engager dans ce projet ainsi que sur la place des jeunes dans ce nouveau lieu, il a été décidé collectivement de se lancer dans l’aventure, sous forme expérimentale dans un premier temps. Ainsi est né « La fabrique numérique » dans les locaux de la maison des jeunes qui sera rebaptisée maison de quartier des moulins en décembre 2016.

Qu'avez-vous mis en place ?

Le Laboddas’sieux est un laboratoire de création, de fabrication numérique et de bricolage traditionnel ouvert principalement à tous les habitants du territoire de Fontenay le Comte et de la communauté de communes du pays de Fontenay même si certains viennent de plus loin. Il s’est développé progressivement avec le concours de nombreux adhérents/bénévoles qui ont participé aux discussions collectives « Inventons notre fablab » pour construire le projet au quotidien.

Il se décline aujourd’hui en de multiples actions:

  • un fablab ouvert à tous mensuel, le samedi matin, où se construisent des projets individuels ou collectifs et qui se termine invariablement par un repas partagé. Ce temps d’échange convivial fait écho au Repair café mensuel animé par des bénévoles.
  • un fablab hebdomadaire en autonomie le mercredi soir ouvert aux adultes et animé par de jeunes adultes adhérents/bénévoles de l’association, un fablab qui a récemment expérimenté des actions délocalisées sur des lieux de vie ou des événements locaux,
  • le fablab junior ouvert le mercredi et le samedi après-midi sur les temps d’animation jeunesse 12-18 ans. Le mercredi, nous accueillons en parallèle des groupes de structures partenaires (Institut Médico-Educatif, Maison Familiale Rurale, internat du collège du quartier) et leurs éducateurs/animateurs pour réaliser des projets de fabrication.
  • fablab « découverte » le jeudi après-midi, sur rendez-vous, avec d’autres structures locales (Mission locale, Groupement d’Entraide Mutuelle, chantiers d’insertion…)
  • fablab pour tous, tous les vendredi après-midi au cours d’un accueil libre,
  • des fablabs « mobiles » lors d’événements associatifs en partenariats ou des événements locaux…
  • des stages thématiques pendant les vacances scolaires (« Fabriquer un drone de course », « Construire et programmer des robots »…)

Au cours de l’été 2017, nous avons participé à l’aménagement et au montage de machines à commandes numériques pour le projet fédéral « Germaine », un espace de vie sociale mobile qui permet notamment de faire découvrir aux habitants le potentiel d’un fablab. Cette action a eu un effet extrêmement fédérateur pour l’ODDAS et de nombreux habitants de toutes générations s’y sont investi. Les retombées pour notre propre fablab ont été très positives.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 10 mai 2016
    1 jour
    Séminaire numérique de l'ODDAS

    Exploration du champs des possibles et décision collective de se lancer dans l'aventure.

  • mai à août 2016
    4 mois
    Période d'expérimentation

    Workshop imprimante 3d, participation au Repair café, création du fablab junior, mise en place des partenariats avec les structures éducatives, recherche de micro-financements, mobilisation des publics...

  • septembre à octobre 2016
    2 mois
    Concrétisation des partenariats

    Accueil des structures éducatives locales (IME, MFR, collège), co-animation du club robotique du collège Tiraqueau.

  • Décembre 2016
    Création de la maison de quartier

    La maison des jeunes est officiellement rebaptisée maison de quartier des moulins suite à une demande de l'ODDAS prise en Conseil Municipal.

  • Novembre 2016 à janvier 2017
    3 mois
    Inventons notre fablab

    Co-construction de la fiche-action fablab pour tous avec les habitants.

  • Avril 2017
    Création du fablab en autonomie

    Fablab hebdomadaire animé par de jeunes adultes adhérents/bénévoles.

  • Mai 2017
    1 semaine
    Porte ouverte "Semaine numérique"

    Une porte ouverte sur le quartier et au-delà pour découvrir le potentiel du fablab.

  • Juillet à août 2017
    2 mois
    Aménagement de "Germaine"

    Un projet fédérateur autour du fablab mobile de la fédération des centres sociaux de Vendée.

  • Novembre 2017
    Chopine'lab

    Premier fablab délocalisé dans un lieu de vie de Fontenay le Comte, le début d'une série de participations à des évènements sur le département.

  • Septembre 2017 à aujourd'hui
    Rentrée sur les chapeaux de roue!

    Pérennisation des actions et nouveaux axes de développement envisagés.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

L’ODDAS a créé un poste de coordinateur-médiateur numérique dont le rôle est d’accompagner le développement du projet numérique global du centre social et de fédérer les administrateurs, salariés et adhérents/bénévoles autour de ce projet. D’abord en CDD à temps partiel en mai 2016 jusqu’à un CDI à temps plein aujourd’hui.

L’animateur jeunesse du centre à en charge l’animation des différentes formes de fablab avec le soutien du coordinateur numérique et intervient aussi au club robotique d’un collège en co-animation avec un professeur de technologie, une fois par semaine.

Ponctuellement, les animatrices familles et réseau d’échanges réciproques de savoirs ainsi que le technicien vie associative concourent au projet.

Notre directrice est aussi impliquée dans sa fonction de pilotage et particulièrement dans la recherche d’un modèle économique pérenne et en ce qui concerne la question de l’accès aux droits.

En 2017, l’association a bénéficié de l’appui d’un jeune en service civique.

La création d’un lieu ouvert et la mise à disposition permanente des outils de création et de fabrication a généré une forte augmentation des adhérents/bénévoles qui fréquentent et s’impliquent dans le développement du fablab à différents niveaux de la chaîne décisionnaire. On compte aujourd’hui une trentaine de personnes de 12 à 70 ans qui investissent la maison de quartier des Moulins pour fabriquer, bricoler ou organiser des évènements, accompagnées par un salarié ou en autonomie.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Avant tout, la transformation d’un lieu exclusivement dédié à la jeunesse en maison de quartier ouverte à tous est un pari gagné: elle a conduit à augmenter les temps d’ouverture de la structure et aujourd’hui, les 260 m2 du bâtiment mis à disposition par la municipalité sont investis du mardi au samedi pour les activités.

Progressivement, nous avons aménagé les lieux avec les habitants afin de les rendre accueillants et fonctionnels. Aujourd’hui, la maison de quartier des Moulins dispose:

  • d’un espace fablab,
  • d’un espace de formation et d’accès public à internet de 8 postes en réseau,
  • d’un laboratoire informatique labellisé Ordi 3.0,
  • d’un espace de bricolage traditionnel créé par des adhérents/bénévoles retraités,
  • d’un espace mutualisé avec une association locale à l’étage,
  • d’un espace de convivialité et d’une cuisine.

Pour ce qui concerne les machines et outils, le fablab dispose:

  • d’une brodeuse numérique et de toutes les machines nécessaires à la couture (surjeteuse, machines à coudre…),
  • de deux imprimantes 3D Open source montées par des bénévoles,
  • d’une Minicut 2D (découpeuse de polystyrène à fil chaud),
  • d’une découpeuse vinyle Cameo (stickers et pochoirs),
  • d’une graveuse laser (cuir, mousse, bois),
  • de kits de robotique et de création de drones,
  • de kits Arduino pour la programmation,
  • d’une perceuse à colonne, Dremmel, touret à meuler, perceuse, étau et outil divers dans l’espace bricolage nouvellement créé…

Au début du projet, le fablab junior a bénéficié d’une subvention sur appel à projet de la DDCS85 à hauteur de 4500€, ce qui a permis d’acheter les première machines qui ont été rapidement mises à disposition de tous. La CAF a également soutenu financièrement l’achat du matériel par le versement d’une subvention d’investissement. D’autres organismes ont été sollicité sur projet (CARSAT, conférence des financeurs…)

L’autofinancement a aussi cours au fablab et des boîtes à dons fleurissent dans la maison de quartier. Les dons en nature d’adhérents sont aussi un soutien appréciable. Les adhérents participent également financièrement au fonctionnement de l’action en payant un « pack numérique » annuel en fonction de leur quotient familial (5 à 15€ l’année).

Bien sûr, l’association a aussi pris le pari de créer un poste salarié afin d’accompagner le projet numérique du centre, ce qui impacte le budget de fonctionnement du centre.

Place des partenaires et du centre social dans le projet

De nombreux partenaires financiers concourent au développement du fablab et nous pouvons compter également sur des partenariats d’action qui alimentent le projet. Nous entretenons notamment des liens privilégiés avec de nombreuses structures éducatives et d’insertion locales ainsi qu’avec d’autres centres sociaux de Vendée.

La fédération des centres sociaux de Vendée et la DDCS85 suivent aussi particulièrement le projet.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Démocratisation des outils numériques, échanges de savoirs entre générations, créativité, convivialité…

Finalement, ce sont eux qui en parlent le mieux!

« Le fablab est un endroit de fabrication, de rencontres et d’apprentissages. Récemment, j’ai appris à vectoriser une image pour créer un modèle en 3d et l’imprimer. Je peux retrouver mes amis -et j’y tiens beaucoup!- utiliser les ordinateurs dans l’espace informatique, apprendre et apprendre aux autres et par dessus tout, utiliser les machines à commandes numériques: imprimante 3d, la minicut 2d, la Cameo, la brodeuse… Le fablab est un enrichissement mutuel et c’est… top!!! » Alexis, 12 ans.

« Le fablab est avant tout un moment convivial. On commence par se retrouver autour d’une boisson chaude. On parle de projets en cours, de projets à venir. Ce que j’aime surtout ce sont les échanges et la transmission des savoirs. Prendre le temps de discuter et de partager. Travailler et créer avec des outils numériques pas encore développés dans le secteur et les faire découvrir à d’autres publics au travers d’événement comme le forum des associations, le café numérique « Germaine » ou les « journées partages » sont un vrai plaisir. » Maïlise, 25 ans.

« Le fabLab et moi ou devrais-je dire moi et le fabLab ? Tout ce que je sais, c’est que le jour où on m’en parlé la première fois, je ne savais pas du tout ce que cela était, représentait. Depuis je sais ! et j’en suis vraiment enthousiaste. Au fabLab, il est possible de faire de l’informatique, de la couture, du bricolage … Sachant que j’aime bricoler, ainsi que d’autres adhérents, nous avons aménagé un atelier où nous trouvons le matériel et l’espace que nous n’avons pas à la maison : j’y ai donc déjà réalisé une étagère à épices, des équerres pour étagères, une mini-serre, une crèche… le tout avec de la récupération. Je suis la Reine de la récup’! Et l’an prochain, j’aiderai des adhérents qui voudront eux aussi bricoler à peu de frais toujours dans une ambiance vraiment décontractée. » Michèle, 68 ans.

L'action va-t-elle se poursuivre ?

L’action se poursuivra à priori au moins jusqu’à la fin de la période du projet social 2016-2019.

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

Plusieurs pistes d’amélioration sont en discussion:

  • renforcer des liens avec les pôles technologiques et les professeurs des établissements secondaires du territoire,
  • penser les éventuels liens avec le tissu économique local,
  • améliorer les conditions matérielles par l’acquisition de machines variées et par un travail sur leurs conditions d’accès et de sécurité,
  • générer des ressources co-construites avec les habitants et partagées avec d’autres structures.

 

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Il ne faut pas attendre d’avoir les conditions optimales pour se lancer dans un tel projet. Inutile de tout savoir avant de commencer et tabler sur les compétences des gens qui  vous rejoindront progressivement. Avant tout, créez un lieu de vie où les gens se sentent bien et mettez l’accent sur l’accueil, mais acceptez aussi de lâcher prise sur ce qui se passe dans ce lieu, quitte à ce que certaines choses vous échappe. C’est une des conditions nécessaire pour favoriser l’émergence des initiatives… et avoir de bonnes surprises!

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Pays de Loire Par Département : 85 - Vendée Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Départemental Par Périmètre : Intercommunalité Par Périmètre : Quartier Par Périmètre : Ville Par Public : 3 : 12-17 ans Par Public : 4 : 18-30 ans Par Public : 5 : adulte Par Public : 6 : Senior Par Thématique : Éducation Culture Par mots-clefs : Adultes Par mots-clefs : citoyens Par mots-clefs : culture Par mots-clefs : Développement durable Par mots-clefs : jeunes Par mots-clefs : Numérique Par mots-clefs : Création Par mots-clefs : Do it yourself Par mots-clefs : Do it with others Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 03 : Département Par Financeurs : 05 : Etat - Service départemental Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 11 : CARSAT Par Financeurs : 17 : Autre Par partenaires : 16 : Association locale Par partenaires : 18 : Autre Par budget : 4 : plus de 20 0000 €
risus Praesent lectus Donec leo luctus fringilla ipsum adipiscing