Modèles socio-économiques associatifs – Revue de littérature de l’INJEP

Travail universitaire
Publié sur la plateforme le 9 décembre 2019
Résumé

La revue de littérature de l’INJEP portant sur les modèles socio-économiques associatifs s’inscrit dans le cadre des travaux du FONJEP sur le sujet. Résumé :

« Les modèles socio-économiques des associations font l’objet de débats importants en raison de la crise économique, du recul de l’État providence et de la montée du libéralisme. Cette revue de littérature retrace ces débats sans en ignorer les limites. En effet, les controverses s’enferment généralement dans une approche duale État-Marché qui ne prend pas en compte l’originalité du fait associatif. Or, cette vision étroite du paysage économique est à interroger. Ainsi, l’approche du fait associatif est l’occasion de dépasser la dualité des mécanismes publics et privés pour intégrer des logiques socio-économiques fondées sur la redistribution et la réciprocité, et des logiques socio-politiques liées à l’impact de la mobilisation citoyenne. On passe alors d’une économie formelle réduite à l’économie de marché à une économie plurielle. Ce faisant, il est possible de faciliter la prise en compte de l’ensemble de la richesse produite par les associations et d’opter pour des modèles d’analyse porteurs d’une plus grande pertinence.

Cependant, la diffusion de l’entrepreneuriat social et les injonctions institutionnelles à la professionnalisation du social à l’aune des méthodes gestionnaires issues des entreprises menacent cette ouverture et induisent des réactions importantes dans le champ associatif. Cette revue de littérature témoigne ainsi de la capacité des associations à se renouveler en résistant aux phénomènes de marchandisation du social. Articulées aux mouvements sociaux, des pratiques de résistance font appel aux modalités d’action associatives traditionnelles. Dans le même temps, de nouveaux paradigmes émergent. Ils se construisent notamment à la croisée des initiatives de l’économie solidaire, des communs et des espaces ruraux politisés. Un focus est également porté sur le secteur de la jeunesse et de l’éducation populaire aux prises avec ces tendances divergentes. En conclusion, les différents scénarios d’évolution possible des modèles associatifs sont explorés. »

Auteur
  • INJEP
    Elisabetta Bucolo, CNAM - Philippe Eynaud, IAE de Paris, université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Laurent Gardin, Université Polytechnique Hauts-de-France
Commentaires
Laisser un commentaire
diam in venenatis fringilla ipsum ipsum