Un compost pour le quartier

publié le 3 janvier 2019
225 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Lors de la première édition du « Point du jour se met au vert » (programme d’actions sur le développement durable) en 2016, des habitants nous ont sollicité pour créer un compost de quartier. Ils étaient notamment très motivés après un ciné-débat avec le film DEMAIN, se demandant ce qu’ils pourraient faire concrètement… Tout l’enjeu pour notre association a été de se positionner en passeur, et de ne surtout pas prendre le leadership de ce projet. Nous les avons accompagnés dans les différentes étapes de leur projet qui a abouti en 2018 par la création d’un lombricomposteur au Parc de la garde, avec le soutien de l’association EISEINIA qui leur propose un appui technique.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le besoin de départ est de pouvoir recycler des déchets organiques alors que nos poubelles débordent et qu’ils pourraient enrichir le sol. L’identification de ce besoin et l’enthousiasme qui en découle sont à l’initiative d’habitants qui se sont retrouvés lors d’un ciné-débat au Centre socio-culturel sur le thème du développement durable. Certains se connaissaient déjà, mais d’autres pas du tout. Ils nous ont sollicité pour passer de leur envie d’agir à un projet réalisable…

Qu'avez-vous mis en place ?

La première étape dans laquelle nous avons accompagné les habitants a été de définir leur objectif et les moyens à mettre en œuvre pour le réaliser. L’objectif était très concret, très précis. Il passait toutefois par différentes étapes qui ont demandé du temps (pus d’un an et demi), et donc de la motivation pour ne pas se décourager… Tout d’abord faire connaitre cette envie pour que d’autres habitants puissent potentiellement rejoindre les habitants qui en étaient à l’origine. Ensuite, et tout au long du projet, faire groupe autour de ce projet, grâce notamment aux différents temps d’échanges et à la convivialité. S’informer naturellement sur les aspects techniques en allant par exemple voir différents types de composteurs de quartier déjà en activité, faire des choix collectivement (type de composteur, localisation, organisation…) et enfin mobiliser les moyens nécessaires à sa réalisation. Cette dernière étape est passée notamment par une rencontre avec des élus du 5ème arrondissement, la recherche d’un partenaire spécialisé dans le domaine du compostage et la recherche des moyens matériels et financiers…

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 2016
    1 an
    Une envie d'agir, mais comment ?

    Des habitants se rencontrent autour de l'envie de créer un composteur de quartier, et se posent beaucoup de questions sur comment faire...

  • 2017
    1 an
    D'une envie à un projet

    Un groupe d'habitants se structurent et définit les étapes à mettre en œuvre... avec des hauts et des bas quand ils ont le sentiment que ça patine un peu...

  • 2018
    1 an
    Ca y est...

    Le projet entre dans une phase plus concrète; les étoiles semblent s'aligner. Eiseinia confirme son intérêt pour accompagner les habitants, un financement participatif est lancé, la Mairie d'arrondissement est OK sur le principe... et le composteur est effectivement construit

  • 2019
    Ca se poursuit...

    Le Centre socio-culturel n'accompagne plus le projet mais le projet se poursuit naturellement avec les habitants qui utilisent le composteur.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Le projet a été porté par un groupe d’habitants du plateau du 5ème arrondissement de Lyon : 1 noyau de 3 à 5 personnes et une quinzaine de personnes engagées plus ponctuellement.

L’accompagnement de la démarche projet a été réalisé par un professionnel du Centre socio-culturel en veillant à en faire le moins possible… pour que les habitants soient réellement porteur du projet. Dans la dernière étape, axée sur la réalisation du projet lui-même, une association spécialisée dans le lombricompostage (EISEINIA) a accompagné techniquement le groupe d’habitants : construction du composteur, information/ formation…

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Les habitants ont lancé un financement participatif sur la plate-forme Hello-asso qui a permis de récolter 600€.

L’association EISENIA a inscrit l’accompagnement du projet lombricompostage dans sa demande annuelle de financement auprès de la Métropole de Lyon.

Une habitante a mobilisé son réseau pour avoir du bois… et ils ont construit ensemble le lombricomposteur…

 

Place des partenaires et du centre social dans le projet

EISEINIA en appui technique.

Le centre socio-culturel, en dehors du cercle, dans une posture de passeur.

La Ville de Lyon (Mairie du 5ème et Espaces verts) dans une posture bienveillante, certainement parce qu’ils ont constaté que le projet était porté par des habitants.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Le composteur est aujourd’hui utilisé : il y a un composteur dans un parc public, mais aussi des habitants qui sont restés motivés tout au long du projet et l’utilisent aujourd’hui

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Les habitants utilisent aujourd’hui le lombricomposteur; ils doivent s’organiser pour cela , gérer une liste d’attente… l’action se poursuit donc, mais sans l’accompagnement du Centre socio-culturel.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Se dire du départ que le processus prime sur le résultat et que cela peut donc prendre du temps.

Ne surtout pas se suppléer aux habitants dans le portage du projet : c’est leur projet… sous peine d’avoir un jour à gérer un composteur…

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : rhone-alpes Par Département : 69 - Rhône Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Quartier Par Public : 5 : adulte Par Thématique : Environnement / écologie Citoyenneté démocratie Par mots-clefs : Compost Par mots-clefs : passeur Par mots-clefs : Développement durable Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 02 : Intercommunalité Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 17 : Autre Par partenaires : 16 : Association locale Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €