Système R : réparer, ensemble, pour ne plus jeter !

publié le 17 décembre 2018
347 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Les habitants avec l’aide du Centre Social la Courte Echelle, ont lancé un évènement autour de la réparation de divers objets du quotidien. Les participants apprennent à réparer avec le savoir-faire des bénévoles. L’initiative se pérennise et nous allons réaliser un évènement tous les 3-4 mois.

Nous sommes en relation avec la recyclerie un peu d’R de Brest et l’association le Petit Caillou de Lampaul-Plouarzel.

L’objectif est de travailler sur le développement durable et l’économie des ménages en prolongeant la durée de vie des objets du quotidien.

Les réparations sont diverses et variées: couture, électronique, mécanique, informatique, mobilier…

Pour mieux comprendre ce qu’est le système R, n’hésitez pas à contacter le centre social la Courte Echelle

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Lors de temps d’animations au centre social, des bénévoles réalisaient des réparations pour d’autres bénévoles. Nous avons également, régulièrement entendu des demandes d’habitants qui voulaient un avis de bricoleur sur l’état d’un objet. Lors de commissions, et groupes de travaux du centre social, c’est un sujet qui est revenu à plusieurs reprises. Ces différents échanges nous ont amené à inscrire le travail autour d’un repair café dans notre projet de centre social actuel. Le conseil d’administration s’est saisi de la question début 2018 et un groupe de travail s’est constitué avec quelques administrateurs et des bénévoles convaincus de l’intérêt de cette action.

Qu'avez-vous mis en place ?

LE SYSTEME R:

Un moment de convivialité régulier, où les habitants peuvent venir avec des objets défectueux ou en panne, pour apprendre à les réparer avec d’autres habitants qui sont compétents. Ce moment est ouvert à tous, des sympathisants et/ou curieux, viennent également apprendre, échanger et passer un bon moment. Nous accueillons majoritairement des habitants de Plouzané, mais nous recevons aussi quelques personnes des communes alentours.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 2016/2017
    2 ans
    Discussion autour du repair café

    Recensement des demandes des habitants bénévoles fréquentant régulièrement le centre social
    recueil de paroles d'habitants dans le cadre de l'écriture du projet de centre

  • Début 2018
    1 jour
    Création de la commission de travail

    Travail en groupe lors d'un conseil d'administration du centre social. Les administrateurs lancent la commission "dons et partages"

  • Février à Mai 2018
    4 mois
    Mobilisation sur le projet

    Ouverture de la commission aux habitants, arrivée de nouveaux bénévoles ayant des compétences techniques. Rencontre des partenaires, choix d'un fonctionnement hors label repair café avec établissement du fonctionnement et appellation du projet: système R

  • Avril à Mai 2018
    2 mois
    Communication

    Echange avec les habitants sur le marché de Plouzané avec un support: "je jette, tu jettes, il jette, nous réparons et vous que faites vous de vos objets défectueux?". Utilisation des différents canaux de diffusion: presse, site, réseaux sociaux

  • Samedi 26 mai 2018
    1 jour
    Premier système R

    De 10h à 12h et de 13h30 à 15h30, l'équipe a accueilli du public et les bénévoles ont procédé aux premières réparations.

  • Juin à Décembre 2018
    7 mois
    Bilan et Perspectives

    Le groupe retire un bilan positif de la 1ère manifestation, quelques ajustements sont prévus. Décision de pérenniser l'action 3 ou 4 fois par an.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Activation des réseaux (équipes, partenaires, habitants): chacun a fait le tour de ses connaissances, entourage, voisinage, famille, afin de repérer des bénévoles bricoleurs.

Dès la composition du groupe, les bénévoles (31) et les salariés (2), ont participé à l’organisation, la recherche d’information, la visite d’un repair café, la communication et la logistique de l’évènement.

Les bénévoles ont chacun un rôle différent en fonction de leurs connaissances, compétences, expertises, mais  aussi de leurs envies et disponibilités: réparateur, accueillant, animateur convivialité, cuisinier.

 

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Grande salle polyvalente du centre social et cuisine: aménagement des locaux (voir plan en annexe)

Beaucoup de matériel de récupération, donné par les habitants. prêts de matériel par les bénévoles ou utilisation de leurs propres outils.

Quelques achats effectués par le centre social (outils, petit matériel); Un petit budget convivialité est également alloué lors des événements : gâteaux et boisons pour les participants et repas de midi pour les bénévoles.

Lors de l’événement  chaque personne qui fait réparer un objet, a la possibilité de faire un don à l’association.

 

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Le CDAS par l’intermédiaire des assistantes sociales a communiqué largement auprès du public qu’elles suivent. Des bricoleurs sont devenus bénévoles, des familles sont venues faire réparer des objets.

La recyclerie un peu d’R à Brest, nous a prodigué de précieux conseils en nous recevant lors d’un repair café  (délégation de 9 personnes: 2 salariés et 7 bénévoles) et lors de rencontres avec l’association le petit Caillou de Lampaul Plouarzel à 2 reprises (1 salarié). Ils nous ont donné des pistes de réflexion, des outils logistiques (règlement qu’ils appliquent, etc). Un travail est en cours avec ces deux associations, pour améliorer la visibilité d’actions similaires sur le territoire du nord Finistère.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Nous avons réalisé un questionnaire distribué aux visiteurs  avec 3 rubriques:

Ce que j’ai apprécié/Pour une prochaine fois, ce serait mieux de../Ce qui a manqué

Échanges et discussions avec les visiteurs dans l’espace convivialité

7 demandes d’habitants pour venir étoffer le groupe de bénévoles suite à la première manifestation

Nous avons mis en place un cahier de suivi des réparations. Ce dernier regroupe les informations: type d’objet, coordonnées de l’habitant et résultat de l’intervention.

 

 

 

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Un grand OUI et une réelle envie de la part de tous!

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

Si d’autres associations dans les communes voisines développent ce type de projet, nous aimerions réfléchir avec eux sur une mutualisation de moyens (humain, financier, matériel) et partager avec eux autour des expériences vécues par chacun

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

De ne pas hésiter à prendre contact avec nous.

De mettre l’accent sur la convivialité et de ne pas hésiter à se lancer parce que c’est une expérience d’une grande richesse humaine.

 

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Bretagne Par Département : 29 - Finistère Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Ville Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Économie sociale et solidaire Environnement / écologie Par mots-clefs : Développement durable Par mots-clefs : Economie Par mots-clefs : habitants Par mots-clefs : Convivialité Par mots-clefs : Solidarité Par mots-clefs : Echange Par Financeurs : 17 : Autre Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €
dapibus Nullam Donec venenatis, dictum id, et, ultricies suscipit