Repair café du Vergoin

publié le 9 avril 2020
59 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Le Repair café est un lieu convivial et auto-géré où des bénévoles accueillent du public pour réparer ensemble objets électroniques, petits meubles et autres objets du quotidien.

Cette initiative cherche ainsi à lutter contre l’obsolescence programmée et l’hyper-consommation, tout en partageant des savoirs faire et des moments conviviaux.

Le Repair café est ouvert un samedi après midi sur deux.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le projet est né suite à l’évènement « le printemps du Vergoin » , festival de développement durable créé sur le quartier par la « Commission développement durable »  du Pôle 9, MJC Centre Social, composée de quelques habitants bénévoles, se faisant l’écho d’envies de plusieurs habitants motivés.

Dans le quartier du Vergoin, dit « populaire », les questions de développement durables étaient peu abordées de manière directe et concrète. Cependant la thématique de l’obsolescence programmée et l’idée d’un Repair café semblait trouver un vrai écho.

L’atelier s’est mis timidement en place à la rentrée scolaire 2017 en se structurant autour de 3 passionnés de bricolage.

Depuis nous avons bien évolué !

Qu'avez-vous mis en place ?

Le Repair Café du pôle 9 est ouvert un samedi après-midi sur deux, avec une permanence de bénévoles accueillant et apprenant à bricoler à un public apportant des objets abîmés / hors service.

Ce Repair Café est situé à la Chaufferie du Vergoin, un lieu ouvert aux habitants et aux associations, géré par le Pôle 9, MJC Centre Social. Le rayonnement du Repair café dépasse de loin les frontières du quartier, et apporte donc du passage et de l’ouverture, sur un territoire qui est plutôt replié sur lui-même du fait de sa situation géographique (aux confins du 9e arrondissement, en haut d’une colline).

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 2017
    Mise en place et installation du projet

    Premiers samedis timides puis l'équipe s'est rodée, l'existence du lieu et du principe a été de plus en plus connue... Maintenant ça tourne ! En moyenne, une vingtaine de personnes passe chaque après-midi.

  • 2018
    Réflexion sur le Fab Lab

    Un temps de réflexion autour du futur de notre projet est mis en place, nous pensons nous développer et ouvrir un fablab pour répondre à la demande de certains. Ce nouveau lieu disposerait d'une imprimante 3D notamment, ce qui nous ouvrirait à plus de possibles.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Au lancement du projet, un petit groupe de bricoleurs a porté l’initiative : de l’idée à la mise en place, soutenu notamment dans l’aspect logistique par le pôle 9 (MJC Centre social).

Aujourd’hui nous avons 5 bricoleurs engagés qui apprennent et réparent en compagnie des visiteurs. La professionnelle référente de l’action y passe presque une fois par mois, une partie de l’après-midi, pour échanger avec les bénévoles et avec les habitants, mais l’ouverture, l’accueil, la prise en charge, le souci de la convivialité (café, échanges…) est porté par les habitants engagés dans l’action.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Le Repair Café ne demande pas de gros moyens financiers, nous dépensons environ 150€ par trimestre pour acheter des matériaux de base pour les réparations (fil à souder etc.). L’esprit de cet atelier est vraiment de bricoler, récupérer, réparer avec des choses que l’on trouve facilement. Et donc permettre au grand public de remettre en fonction ou au goût du jour les objets qu’ils ont chez eux, tout en réalisant des économies.

Nous avons eu quelques dons d’outils et souvent les bénévoles viennent avec les instruments dont ils se servent le plus.

Nous restons disponibles pour voir ce qu’il manquerait et comment soutenir les nouvelles propositions. Ainsi une machine à coudre a récemment été acquise pour permettre un développement côté réparation de vêtements et partager ainsi un savoir-faire précieux, autour d’une habitante bénévole très motivée. De nombreuses personnes viennent chaque mois en profiter !

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Au lancement du projet, nous n’avions pas de partenaires. Nous sommes maintenant en contact avec l’ « Atelier soudé », qui nous permet d’avoir plus de connaissances sur la thématique du numérique et qui attire un public plus jeune que notre public habituel. Nous sommes aussi en lien avec l’association « Change de Chaine », qui nous apporte leur expertise sur les vélos, un partenariat sera mis en place l’année prochaine afin de répondre aux besoins des habitants utilisant ce mode de transport doux.

Concernant le Pôle 9, mjc centre social, nous avons encouragé nos bénévoles à se lancer dans l’aventure. Nous les avons également encouragé lorsqu’ils ont décidé de mettre en place une Charte de fonctionnement : les personnes voulant réparer des objets sont accompagnés par les bénévoles mais les bénévoles ne sont pas là pour réparer pour eux, l’idée est bien de faire ensemble !

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

La naissance du Repair’Café a permis de créer un lien social différent au sein du territoire.  En plus d’être un lieu de réparation, certaines personnes viennent pour donner un coup de mains aux projets en cours, prendre un café et discuter avec les personnes présentes.

De plus, une dynamique est née avec ce lieu de bricolage. Des boites à partages ainsi que des ateliers DIY ont été demandé par les habitants et mis en place.

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Oui ! Même si aux fils des années certains bénévoles ont déménagé, le Repair Café renouvelle ses bénévoles ayant envie de s’investir, et le « succès » ne se dément pas : il y a toujours du monde. Nous faisons parfois des ateliers thématiques (numérique, vélos…) avec des partenaires, et une habitante très douée en couture s’implique depuis quelques mois en proposant aussi de « réparer » les vêtements usés / abîmés, toujours avec les habitants intéressés qui apporte leur « objet ». En 2018, nous avons commencé une réflexion autour de l’achat d’une imprimante 3D et de l’ouverture d’un FabLab, de nouveaux projets pourraient donc voir le jour…

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Le projet peut paraître utopique au départ, mais c’est réalisable. Un Repair café touche tout le monde et il y a un véritable besoin sur nos territoires. De plus, ce projet attire vraiment beaucoup de monde et crée de belles occasions d’échanges.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : rhone-alpes Par Département : 69 - Rhône Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Intercommunalité Par Périmètre : Quartier Par Périmètre : Ville Par Public : 3 : 12-17 ans Par Public : 4 : 18-30 ans Par Public : 5 : adulte Par Public : 6 : Senior Par Thématique : Environnement / écologie Solidarité Par mots-clefs : Do it with others Par mots-clefs : Do it yourself Par mots-clefs : LienSocial Par mots-clefs : bricolage partagé Par mots-clefs : Repair café Par mots-clefs : Auto-réparation Par mots-clefs : Ensemble on peut Par mots-clefs : Contre l'obsolescence progrmmée Par mots-clefs : Développement durable Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €
Praesent in dapibus nunc ut felis libero. Nullam