REPAIR CAFE de MAZINGARBE … réparons ensemble !

publié le 5 septembre 2019
73 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Le REPAIR CAFE de MAZINGARBE est un atelier consacré à la réparation participative et gratuite des objets du quotidien. Il est né, en 2014, d’une volonté d’habitants. Leurs objectifs : lutter contre l’obsolescence programmée, réduire les déchets, développer le goût de réparer des objets, transmettre /échanger des connaissances techniques ou autres, venir en aide aux familles économiquement fragiles, renforcer la cohésion sociale sur le territoire.

Aujourd’hui, le REPAIR CAFE de MAZINGARBE, prend la forme d’un tiers lieu géré par un collectif d’une quinzaine d’habitants / bénévoles. L’atelier parvient à réparer gratuitement les deux tiers des objets cassés, abîmés ou en panne, qui lui sont confiés. Il peut s’agir d’électroménager, d’informatique, de vêtement, d’outillage, de meubles, ou de tout autre bien domestique. Ceci représente une moyenne de 1 500 kg de déchets économisés par an.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Tout est parti d’un appel à projet dans le cadre du Fonds d’Expérimentation Jeunesse.

Le centre social met en place un atelier autour d’une imprimante 3D, comme support à la coopération à partir des opportunités proposées par les nouveaux outils numériques. L’atelier mobilise autant les jeunes que les moins jeunes.

De là naissent des envies d’agir des habitants autour d’un atelier bricolage : « Un atelier  où l’on pourrait venir réparer ensemble, des trucs qui sont en panne ».

Sur les premier rendez-vous mis en place, il y a beaucoup plus d’objets à réparer et de demandes, que d’habitants en capacité de réparer … Alors on garde l’idée, qui nous semble bonne, même si on n’est pas en mesure de la mettre en place tout de suite.

Qu'avez-vous mis en place ?

L’atelier imprimante 3D se développe. Nous formons un professionnel et des bénévoles, aux outils numériques. L’atelier suscite la curiosité, il intéresse, il fédère.

Les premières réussites (l’assemblage de l’imprimante, les premières impressions 3D) remettent à l’ordre du jour l’atelier bricolage. On parle maintenant d’un REPAIR CAFE et on s’inspire de  l’expérience développée aux PAYS BAS depuis 2010.

Cinq habitants, accompagnés par un animateur du centre social, sollicitent la Fondation de France. Le projet est retenu, la Fondation de France accompagne le développement du REPAIR CAFE.

Le REPAIR CAFE ouvre en septembre 2015. Les bénévoles se réunissent tous les samedis matin (et rapidement de manière plus informelle, l’après- midi jusque 16 heures). Ils accueillent les habitants et leurs objets. « Ensemble on répare … enfin on essaye ! »

Le projet prend de l’ampleur et touche de plus en plus de monde. Les envies d’agir se multiplient :

« …Et si on faisait un REPAIR CAFE hors les murs, un REPAIR CAFE mobile ? On va imprimer une deuxième imprimante 3D, (imprimée par la première) »

Des questions se posent aussi :

  • Que fait-on de ce qui est récupéré et réparé par le REPAIR CAFE ?
  • Peut-on tout réparer ?
  • Quelles responsabilités avons-nous ?
  • On n’a pas beaucoup de place, comment pourrait-on faire ?…

Le COPAS (Coopérative d’Accompagnement des Transitions) est sollicité pour accompagner le collectif sur des questions méthodologiques :

  • Donner à voir ce qui est entrepris
  • Identifier ce qui est prioritaire
  • mobiliser les moyens nécessaires
  • Travailler sur l’organisation
  • Structurer le projet
  • Etre cohérents et conserver les valeurs

De ces temps de travail naissent de nouvelles idées : un espace coopératif de proximité, un magasin gratuit, une Brico thèque

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 2014
    Avant projet

    • mise en place d’un atelier imprimante 3D
    • atelier de réparation (non reconduit en septembre 2014)

  • 2015
    On construit le projet et on le met en place

    • Travail du collectif sur l’élaboration d’une charte de fonctionnement. (coordonné par un animateur du centre social)
    • Septembre : ouverture du REPAIR CAFE
    • Référencement auprès de la fondation REPAIR CAFE internationale (repaircafe.org)

  • 2016
    On communique sur ce que l'on fait

    • La voix du nord consacre une page entière de son édition de LENS au REPAIR CAFE de MAZINGARBE, l’avenir de l’Artois lui emboite le pas.
    • TV GOHELLE réalise un reportage sur le REPAIR CAFE
    • Cette communication fait augmenter la demande, et parallèlement, de nouveaux bénévoles nous rejoignent.
    • La fondation de France accompagne le développement du REPAIR CAFE
    • Développement d’autres actions autour du REPAIR CAFE : soirée débats, ateliers hors les murs, bar solidaire (sans alcool), magasin gratuit…
    • Achat et restauration d’un véhicule baptisé « REPAIR MOBILE »
    • Accompagnement méthodologique par le COPAS (Coopérative d’Accompagnement des Transitions)

  • 2017
    On exporte notre savoir faire

    • Le REPAIR CAFE voyage : participation à diverses manifestations sur le territoire : la semaine des sciences et mise en place d’ateliers ponctuels dans les quartiers dans le cadre de la démarche « centre social hors les murs »
    • Le REPAIR CAFE lauréat régional de la fondation de France
    • Reportage diffusé sur France 3 (qui sommes-nous)

  • 2018 / 2019
    On développe les partenariats

    • Développement des partenariats avec l’enseigne LEROY MERLIN et des communes limitrophes intéressées par la démarche.
    • Participation au comité de pilotage du PLPDMA (programme de de réduction des déchets) de la Communauté d’agglomération
    • Partenariat avec LEBONCOIN.fr (Financement du remplacement de la REPAIR Mobile)
    • Participation au développement du réseau des REPAIR CAFE sur les Hauts de France

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Initialement  5 habitants bénévoles et  1 salarié du centre social avec pour mission d’être l’interlocuteur privilégié du collectif et de l’accompagner.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

-les locaux du centre social

-Les financements sont issus de la politique de la ville, du dispositif FPH (Fonds de participation des habitants) et de la Fondation de France principalement.

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Le rôle du centre social est de mettre en place les conditions de réussites nécessaires pour ce projet : valorisation de ce qui est fait, communication, accompagnement des choix du collectif. La question de l’autonomie du REPAIR CAFE s’est posée : faut-il créer une association, une coopérative, … ? Le collectif d’habitants ne le souhaitait finalement pas, préférant se concentrer sur les échanges et la technique plutôt que sur la gestion d’une structure juridique autonome.

Le choix de l’accompagnement du REPAIR CAFE par le COPAS, relève aussi d’une volonté de ne pas influencer les choix.

Aujourd’hui, le REPAIR CAFE bénéficie d’une belle image, tant pour les valeurs portées que pour son expertise technique. De nouveaux partenaires viennent le solliciter pour participer à des forums ou des manifestations autour du développement durable et de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit d’associations, de communes, de communautés d’agglomérations, ou des enseignes du secteur privé. Un partenariat est par exemple établi avec un magasin LEROY MERLIN, dans lequel le collectif met en place un atelier tous les deux mois.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Aujourd’hui, le REPAIR CAFE de MAZINGARBE fait partie des références dans les Hauts de France. Il donne une image positive de la commune et de ses habitants. D’ailleurs, on parle du REPAIR CAFE de MAZINGARBE, pas de celui « du centre social de la maison des 3 cités ». en quelques chiffres :

– Plus de 20 bénévoles, d’horizons très divers, retraités, ou en activités, hommes et femmes, de 14 à 90 ans.

– En 2018 : 409 articles pris en charge ;   366 objets réparés : 1,364 kg

– Depuis 2015 : plus de 4 tonnes de déchets évités (environs 1100 objets)

– La repair mobile est en service depuis 2016.

– Un partenariat développé avec le privé.

Les compétences réunies : Electricité, Electromécanique, Electronique, Electronique HIFI, Lutherie / électronique guitare, Horlogerie, Couture, Informatique / téléphonie, …et café !

Du REPAIR CAFE et de son accompagnement sont nés, ou sont en train de naître, d’autres projets, menés par d’autres collectifs : Magasin gratuit, Espace Coopératif de proximité (jardin / espace public participatif), bricothèque, …

L'action va-t-elle se poursuivre ?

L’action se poursuit et se développe, avec dans l’idée d’essaimer ces pratiques.

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

Recherche d’un local plus adapté et plus spacieux.

Développement des partenariats avec les secteurs privés (commerces, entreprises)

Développement des partenariats avec les REPAIR CAFE du territoire

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

L’importance de la communication et de la qualité d’accueil.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Nord Pas de Calais Par Département : 62 - Pas de Calais Par Territoire : Rural Par Périmètre : Départemental Par Périmètre : Intercommunalité Par Périmètre : Quartier Par Périmètre : Ville Par Public : 3 : 12-17 ans Par Public : 4 : 18-30 ans Par Public : 5 : adulte Par Public : 6 : Senior Par Thématique : Économie sociale et solidaire Environnement / écologie Par mots-clefs : Do it with others Par mots-clefs : Développement durable Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 04 : Région Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 13 : Fondation Par Financeurs : 14 : Mécénat Par Financeurs : 15 : Autre entreprise Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 02 : Intercommunalité Par partenaires : 04 : Région Par partenaires : 13 : Fondation Par partenaires : 14 : Mécénat Par partenaires : 15 : Autre entreprise Par partenaires : 16 : Association locale Par partenaires : 18 : Autre Par budget : 2 : de 5 000 à 10 000 €
efficitur. leo consectetur eleifend Sed ultricies elementum odio