Mobilisation pour le rétablissement de lignes de bus – Haut Beaujolais

publié le 18 décembre 2018
129 vues 1 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Alors que des lignes essentielles pour la desserte du territoire sont supprimées, le centre social propose de transformer le mécontentement des habitants en action collective pour voir le changement souhaité s’opérer. De l’expression des ras-le-bol aux pistes de mobilisations, du choix d’une réunion publique -qui n’aura jamais lieu- à un courrier d’interpellation aux élus et techniciens, le groupe va passer par différentes étapes pour finalement voir un an après des lignes ou des horaires de bus ré-apparaître. Victoire !

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Lorsque le Département arrête brutalement et complètement certaines lignes de bus à l’été 2013, de nombreux habitants se retrouvent sans solution pour leurs déplacements dans notre territoire rural du Haut Beaujolais. Ce qui fait l’objet de nombreuses conversations au centre social, chacun exprimant étonnement, colère ou plainte. Cette indignation fait écho, chez la référente famille et la directrice à la démarche du développement du pouvoir d’agir, à laquelle elles sont en train de se former (Formation à l’Action collective à Visée Émancipatrice – FAVE). Elles proposent alors aux habitants de se saisir collectivement du problème en voyant comment ils peuvent faire bouger les choses.

Qu'avez-vous mis en place ?

Après avoir vérifié que cette modification des itinéraires et des horaires du seul transport en commun du territoire impactait réellement négativement une part importante de la population (via un courrier à tous les adhérents et leurs retours), une réunion est proposée aux personnes concernées et intéressées pour se mobiliser (décembre 2013). 7 personnes se retrouvent alors avec les professionnelles du centre social (5 sont excusées et participeront à d’autres rencontres).

A l’issue de cette rencontre, le groupe décide d’organiser une réunion publique avec tous les acteurs ayant un rôle sur cette question de transport public, d’ici à la fin de l’hiver 2014. Le conseiller général du canton voisin siégeant au CA du centre social, et étant vice-président en charge des transports, le groupe confie au centre social la mission de le solliciter pour construire cette rencontre publique. La réponse fut favorable (avec une date fixée) mais, les habitants ayant décidé d’inviter d’autres acteurs (maire, transporteurs…) la mise en œuvre concrète et la préparation de l’événement tarde à se mettre en place.

Mars 2014 : élections municipales, l’actualité électorale prend la place et la réunion publique se voit reportée à une date non fixée. Les habitants se concertent et choisissent d’attendre, malgré le délai. La réunion n’a finalement jamais lieu.
Printemps 2014. Le groupe d’habitants mobilisé décide, après des échanges encourageant avec le transporteur, d’écrire une lettre au syndicat mixte des transports – avec copie aux élus & techniciens de la commune, de la communauté de communes et du Département.
En parallèle, la directrice du centre social participe en mai 2014 à une réunion organisée par le Département (des techniciens venus de Lyon !) avec le collège (car les élèves sont impactés) autour de cette question des transports. Non autorisée à venir avec le groupe, ce dernier est tenu au courant et malgré les propositions d’actions autour de cet événement (présence à l’entrée avec banderoles…), se limite à mandater la directrice du centre social pour porter leur parole. Le conseiller général référent du territoire n’accueille pas très favorablement l’interpellation-revendication, et laisse entendre que le centre social participe ainsi à semer le trouble et joue un rôle d’agitateur, confortant paradoxalement son rôle d’accompagnement de la dynamique citoyenne.
Eté 2014 : dans la communication sur les nouveaux horaires 2014-2015 des lignes de bus, les lignes disparues un an plus tôt réapparaissent sur le réseau, avec une régularité moindre cependant.
Impossible de savoir quel a été le rôle précis de la mobilisation des habitants autour de cette question, entre la réunion publique avortée, le courrier d’interpellation très largement diffusé, la rencontre à la Maison du Rhône, et tous les relais (presse, échanges entre habitants et acteurs – dialogue dès le début avec le collège…) que cette dernière a eu.
Toujours est-il que le changement demandé a eu lieu, dans les grandes lignes. La voix des habitants a été entendue, et nul doute que leur action collective y a joué un rôle clé.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • juillet-octobre 2013
    recueil des inquiétudes

    Vérification auprès d'un public plus large des inquiétudes recueillies.
    Les maires se sont mobilisés en juillet sans succès.

  • décembre 2013
    1/2 journée
    1ère réunion du groupe

    Réunion permettant d'identifier :
    - un problème commun
    - ce que chacun a déjà fait
    - ce que chacun est prêt à faire
    - et de prioriser les actions

  • janvier 2014
    échanges avec le conseiller général

    -sollicitation d'une rencontre par le centre social mandaté par les habitants
    -rencontre acceptée pour le 8 février
    - information faite au conseiller que le groupe souhaite inviter le maire, la société de transport...
    -rencontre annulée avec comme prétexte la période pré-électorale

  • janvier 2014
    1/2 journée
    préparation de la rencontre avec le groupe

    - faire exprimer les attentes
    - étude des acteurs en contexte
    - répartir les rôles
    C'est lors de cette réunion que les habitants décident d'inviter plus largement.

  • janvier 2014
    remise en place d'un aller retour Monsols Villefranche en semaine

    Sans qu'il en soit fait la publicité. C'est le conseiller général qui informe la directrice.

  • mars 2014
    rédaction d'un courrier par le groupe

    Courrier adressé au transporteur et aux élus concernés

  • mai 2014
    réunion à la Maison du rhône

    Réunion à laquelle est invitée la directrice du Centre Social mais pas le groupe d'habitants.

  • de février à juin 2014
    aller-retours avec le groupe

    par mail, téléphone, rencontres

  • juillet 2014
    publication de la grille de transport 2014/2015

    Retour de lignes et d'horaires

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Côté habitants : une dizaine de personnes impliquées sur l’ensemble de l’année

Côté centre social : 2 professionnelles en accompagnement (référente familles et directrice). Pas d’implication spécifique des bénévoles.

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Collège : appui non négligeable même si  réduit, l’échange de nos enjeux lors du CA dont la directrice du Centre Social est membre et sur cette mobilisation a conduit à notre invitation à la réunion organisée par le Département…

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Les lignes de bus supprimées ont été en grande partie rétablies (les itinéraires oui, les horaires moindres).

Le centre social a appris de cet accompagnement et cherche à adopter à présent le plus possible la posture de passeur.

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Cette action-là non, car la demande du groupe a été entendue. Pourtant, dans la même dynamique, en ce moment (année 2018), d’autres groupes d’habitants sont accompagnés par le centre social pour faire entendre leur demande ou déployer leur projet (ré-ouverture d’un centre multimédia, mise en place de banc pour faciliter un système de co-voiturage, passage au bio pour la cantine du collège…).

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : rhone-alpes Par Département : 69 - Rhône Par Territoire : Rural Par Périmètre : Intercommunalité Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Mobilité Par mots-clefs : Mobilisation d'habitants Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par mots-clefs : Ruralité Par mots-clefs : transports Par partenaires : 18 : Autre Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €
felis dolor venenatis, ipsum porta. risus. Praesent velit, adipiscing Nullam