La Maison des Possibles

publié le 11 mars 2021
231 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé
Située en plein cœur de Nyons, la Maison des Possibles est adossée à la maison de retraite « La Pousterle » et à son magnifique parc et jardin. Elle est ouverte à tous les habitant·e·s du territoire, qui peuvent passer prendre un café, discuter, participer à des activités, proposer une idée, un projet...
Les différents buts de cette initiative sont de faciliter les liens sociaux, d’échanger les savoir-faire de chacun, et de favoriser l’émergence de projets citoyens.
Une des valeurs les plus importantes est d’apporter une réponse locale aux enjeux du dérèglement climatique et de la précarité. 
La transition écologique est favorisée avec de nombreuses actions liées à la mobilité douce, l’alimentation locale, la biodiversité, la réduction des déchets, la mise en place de composteurs. Nous sommes également ouverts sur l’extérieur avec la facilitation d’actions et de mise en réseau d’acteurs et de citoyens pour engager des démarches actives et concrètes vers une transition écologique, sociale et solidaire.
 Nous mettons à disposition aussi des salles pour des associations, comme l’antenne locale de Radio M ou l’OASIS/ groupe d’entraide mutuelle, qui lutte contre l’isolement social des personnes les plus fragiles.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le Centre Social Carrefour des Habitants du Nyonsais et la maison de retraite (résidence autonomie et EHPAD) « La Pousterle » se sont rencontrés dans le cadre d’une volonté d’intergénérationnalité accrue. Il a donc été décidé que l’accompagnement à la scolarité proposé par l’association se ferait à La Pousterle. Pendant toute une année scolaire, les résident·e·s de la maison de retraite ont donc aidé les enfants à faire leurs devoirs. Une merveilleuse rencontre inter-structures qui a débouché sur bien plus.
En parallèle, le Carrefour des Habitants avait besoin de plus d’espace pour s’exprimer. La Pousterle fût ravie de mettre à disposition cette maison leur appartenant, mais qui était vide depuis quelques années. Une convention est établie entre les deux structures afin de proposer des activités avec les résident·e·s de La Pousterle pour ramener de la vie et de l’énergie à proximité !
Très rapidement, nous avons répondu à un appel à projet de la Fondation de France « La transition écologique ensemble et ici ». Comme le Carrefour des Habitants coopère avec l’association DECOR concernant  le projet « Ensemble Ici », site internet qui recense les événements et annonces locales, il a semblé normal que DECOR s’investisse aussi dans ce projet, qui touche à leurs valeurs. Ainsi est née la Maison des Possibles.

Qu'avez-vous mis en place ?

  • Comité de pilotage « Maison des possibles »
Des réunions ont lieu en moyenne tous les deux mois pour faire une revue des projets en cours, imaginer ce qui pourrait être fait plus tard,etc. Au départ, nous nous sommes interrogé sur les rêves que nous avions pour cette maison, puis nous avons posé un cadre sur les projets possibles (pas de prosélytisme, pas de but commercial, etc.). Il est question d’organisation, de bilan, de réinterroger les valeurs, de communication, de mise en lien entre projets, etc.
Une gouvernance partagée est voulue et en cours de construction avec des participants d’origines variées : salariés, adhérents et membres du conseil d’administration de l’association Carrefour des Habitants, ainsi qu’une salariée de La Pousterle, des membres des groupes actifs à la Maison des Possibles (vélo, jardin, etc.), des habitant·e·s de Nyons et ses alentours.
  • Atelier vélo – collectif vélo 
Très rapidement, un atelier participatif de réparation de vélos a vu le jour avec deux puis 3 puis 5 bénévoles actifs. 
Il est ouvert tous les mercredis de 14h à 18 h, y compris pendant le deuxième confinement (en tant que garage)… En moyenne ce sont 4 vélos qui sont remis en état chaque mercredi ouvert. Une « clientèle » bien souvent féminine qui souhaite apprendre comment réparer son véhicule… Ou seulement profiter de l’ambiance conviviale ! Une participation monétaire libre ou en échange de service sont proposées en contrepartie des réparations. Les vélos dont les propriétaires ne veulent plus, peuvent être déposés à la Maison des Possibles et les bénévoles les retapent pour les revendre à prix libre ou contre l’échange de services.
Un groupe de réflexion autour de la circulation en vélo dans et autour de Nyons a débuté.  Le but est donc de  développer des points d’attache, réfléchir à comment améliorer la circulation en toute sécurité des vélos  à Nyons et aux alentours. Il y a aussi une réflexion qui s’est initiée pour la rédaction d’un livre blanc pour favoriser la pratique du vélo sur le territoire ou encore pour de la signalétique dédiée aux vélos dans Nyons. L’idée reste de partager un temps convivial. Le groupe est constitué d’un professionnel, d’un élu à la mairie et à la communauté de communes et de pratiquants du vélo (cyclistes, voyageurs, celles et ceux qui font du vélo pour se déplacer, pour un loisir avec enfants, etc.)
  • Jardin partagé
Un espace au sein du magnifique parc de La Pousterle a été dédié au jardinage. Plusieurs réunions se sont tenues pour faire part des différentes visions que les habitant·e·s pouvaient avoir d’un jardin partagé : bio exclusif ou non ?  Récup’ de plants possible ? Récolte par les individus du groupe :  pour le groupe, pour l’association, pour toute personne qui passerait par là ? etc.
À la suite de ces réflexions, une charte a été écrite pour définir les bonnes pratiques pour ce jardin. Les valeurs qui sont demandées aux participants sont principalement d’être solidaires, de partager des moments conviviaux, de coopérer et de se concerter pour les décisions. Grâce à des rendez-vous communs, des aménagements comme des terrasses par exemple, ont pu être menés. Des plantations et semis se sont organisés en auto-gestion lors du premier confinement, avec une tenue approximative d’un cahier de suivi pour que tout le monde ait les mêmes informations
En été, se tiennent des rendez-vous pour organiser les travaux à effectuer : consolider les terrasses, faire des tuteurs pour les tomates, planter les fraisiers, semer l’engrais vert, brasser le compost, étaler le BRF (Bois Raméal Fragmenté) sur le chemin, etc. avant de laisser un repos à la terre et aux participants pour l’automne. 
  • Composteur
Un composteur collectif a été construit collectivement lors de la Fête des Possibles 2019. Il  est disponible pour tout le quartier et une trentaine de foyers l’utilise régulièrement. Il est actuellement sous la Maison des Possibles au niveau du parking de La Pousterle. Plusieurs regards vigilants et alerteurs font attention à la bonne tenue du composteur, mais le brassage se fait par les participant·e·s au jardin partagé. Des habitant·e·s viennent nous voir pour en avoir chez eux et on fait le lien avec la mairie pour faire avancer l’idée.
  • Atelier récup’ au marché
Au cours de l’été 2020, la Maison des Possibles s’est régulièrement rendue au « stand » de récupération des invendus de légumes et fruits, en fin de marché à Nyons. Les invendus récupérés étaient ensuite transformés lors d’ateliers à la Maison des Possibles. De nombreuses recettes ont été faites, en utilisant les techniques de congélation, stérilisation ou lactofermentation. : Compotes, ratatouilles, Gazpacho, glaces, etc.  Cette action a permis de faire une sensibilisation des participant·e·s au compostage, et à la cuisine, le fait de transformer ses aliments et ainsi éviter les produits transformés. Mais aussi des discussions, des rencontres et du rire !
Une réflexion autour d’un point de compostage sur ce lieu a aussi commencé avec la mairie. Parallèlement des habitant·e·s commencent à vouloir des composteurs collectifs de quartier vers chez eux. L’idée serait alors de les accompagner, avec un·e habitant·e référent·e : trouver le lieu, obtenir l’accord de la mairie pour être sur l’espace public, informer la communauté de communes qui a la compétence déchets, etc. Un restaurant bio se propose d’être responsable d’un composteur place de la mairie (proche du lieu de récup’ du marché), et un technicien ainsi qu’un élu de la mairie se sont alliés à la cause, affaire à suivre.
  • Espace de gratuité
Nous avons décidé de réserver une pièce de la Maison des Possibles pour en faire un espace de gratuité. Nous acceptons donc les dons de vêtements en bon état et tout le monde peut venir fouiller les pilles d’habits pour repartir avec des pièces dont il/elle a besoin. Nous acceptons aussi les dons de livres en tout genre (sauf encyclopédies et revues qui ne respectent pas le genre féminin ou qui simplement lui attribue un rôle d’objet !)
Petit à petit, un temps d’accueil dédié se met en place le mardi après-midi avec des bénévoles très investi·e·s. 
Nous avons aussi  la volonté de développer des échanges de services, comme dans les accorderies. Dans ce sens, nous avons un espace où chacun peut noter ce qu’il ou elle cherche ou sait faire. Pendant ce temps, une coiffeuse solidaire est disponible afin d’agrémenter le temps pour soi, autour d’un thé ! 
  • Transport solidaire 
Le Carrefour des Habitants s’est proposé d’être le soutien logistique et humain pour le lancement du projet Mobisol26 dans les Baronnies. Ce projet a vu le jour comme réponse de Mobicoop à un appel à projet. C’est un dispositif visant à aider les personnes sans véhicules sur le territoire, à se rendre à leur entretien d’embauche, rendez-vous médicaux et autres. Avec l’aide d’une salariée de Mobicoop, l’association construit une charte pour guider les utilisateur·rice·s et expliquer le fonctionnement. 
Le recrutement des conducteur·rice·s bénévoles a commencé en Janvier 2021. Une fois qu’il y en aura un nombre suffisant, qui couvrent correctement le territoire choisi, nous pourrons commencer le transport de personnes.
  • Des événements 
– La Maison des Possibles s’est portée volontaire pour organiser la Fête des Possibles qui est un regroupement d’événements français et belges qui ont lieu en majorité, mais cela dépend des années, entre le 12 et le 27 Septembre. Ils ont tous pour but de créer un monde plus juste et plus durable. L’édition 2019 et 2020 à la Maison des Possibles a été organisée avec les habitant·e·s pour proposer un événement convivial en mettant en avant leurs rêves et leurs talents autour de la transition écologique. https://fete-des-possibles.org/
– La Maison des Possibles, a aussi participé dans un collectif inter-structures pour créer CARAVANSÉRAIL en 2019 et 2020. C’est un événement coopératif inter-structures autour de la transition écologique. L’édition 2020 était itinérante dans certains villages  de la Communauté de Communes des Baronnies Provençales (CCBDP). Le thème était, cette année, centré autour de l’eau, de sa consommation, de son avenir. Malgré la crise sanitaire, le weekend a été un succès.
– Généralement, des propositions sont également faites lors de la Semaine Bleue, semaine dédiée à la mise en avant des personnes âgées et l’occasion de favoriser les liens entre générations. En 2019, le thème était « pour une société respectueuse de la planète, agissons ensemble ». Nous avions organisé avec d’autres partenaires, une journée zéro déchets, où le composteur construit précédemment a été inauguré, un atelier pour faire ses propres produits ménagers, ateliers fabrication de nichoirs/mangeoires pour les oiseaux et chauve-souris avec la Ligue de Protection des Oiseaux. Mais aussi des balades avec une animatrice pour présenter les oiseaux observés et les différents milieux du Devès, une exposition de Marie-Christine Louvet qui récupérait des matières sur le marché pour les réutiliser autrement.
 En 2020,  les portraits de certain·e·s résident·e·s de La Pousterle ont été enregistrés sur le thème « bien vieillir, bien dans son territoire » pour en faire un documentaire sonore.
Également, notre présence est proposée lors de la Foire Éco-biologique « Naturellement !«  qui se tient depuis 30 ans, avec une centaine d’exposant·e·s autour du développement durable. La Maison des Possibles aide pour l’organisation de tables rondes autour de thématiques comme la mobilité, biodiversité ou encore projet de territoire. L’idée est de faire se rencontrer différents acteurs : élu·e·s, technicien·ne·s, associations, entreprises, habitant·e·s, etc. Un parcours de la transition, avec des panneaux qui présentent des mesures issues du Pacte de la Transition a également été imaginé afin de rendre la foire plus pédagogique et sortir de l’aspect commercial avec les exposants
  • Sortie
Nous avons organisé une journée au centre d’enfouissement des déchets, situé à Roussas et à la maison de la tour à Valaurie, qui est un centre artistique de créations contemporaines à l’occasion de la Semaine Bleue 2019 et de la quinzaine de la citoyenneté.
L’idée était de voir où allaient nos ordures ménagères tout en agrémentant la journée d’une sortie culturelle pour amener un peu de gaieté et ainsi mêler les publics : militant·e·s écologiques et personnes ayant un attrait pour l’art. Nous avons été sensibilisés à la question des déchets qui sont enfouis sur notre territoire. Pour continuer cette réflexion, nous souhaitons visiter le centre de tri à Nîmes, mais nous sommes en attente de possibles par rapport aux restrictions liées au COVID-19. En parallèle, nous faisons un travail pour agrémenter la ville de Nyons de composteurs avec des habitant·e·s motivé·e·s et référent·e·s, la mairie (élu et technicien au développement durable), et en informant la communauté de communes qui a la compétence pour agir sur les déchets.
En parallèle du projet jardin partagé, nous avons visité le site de Terre Vivante à Mens qui est un bon exemple pédagogique puisqu’ils existent depuis 40 ans, et sont même devenus un lieu de formation. Ils ont de très bons conseils en jardinage et aménagement de sites. Comme souvent, nous allons voir ce qui se fait ailleurs avant de nous lancer dans une aventure locale. De même, dans le cadre d’une journée « développement durable » organisée par la fédération des centres sociaux de la Drôme, nous avons eu la chance de rencontrer les porteur·euse·s de projets dans la vallée de Quint au sujet des jardins nourriciers. 
  • L’accueil d’associations : 
L’OASIS est une association type GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle) qui permet à des personnes en souffrance ou sensibilité psychique, et en difficulté d’insertion sociale de se retrouver le vendredi après-midi, pour recréer du lien social en faisant des loisirs, jeux, sorties culturelles, randonnées, repas.
Radio M est une radio locale basée à Montélimar, une antenne locale existe à Nyons.
Depuis novembre 2020, la radio a rejoint nos locaux dans le cadre d’une convention. Ils avaient besoin d’un local et la Maison des Possibles va profiter de l’occasion pour avoir une  chronique sur le thème de l’environnement, la biodiversité sur leur antenne en 2021.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

La Direction Carrefour des Habitants, ainsi que le bureau et le Conseil d’Administration s’occupent du suivi du projet, et du suivi financier, en prenant part au comité de pilotage, et à la commission « Transition écologique » du Carrefour des Habitants
Organisation de comité de pilotage afin que les habitants et partenaires les plus proches s’organisent pour définir l’orientation du projet. Cela passe par beaucoup de communication interne (mail, tel, discussions) et externe. 
Toute l’équipe du Carrefour des Habitants peut organiser des activités, utiliser les différentes salles (comme les deux écrivaines publics qui reçoivent là-bas pour l’aide aux démarches administratives), participer au Comité de Pilotage. Ce travail se fait en transversalité avec les autres salarié·e·s.
Nous avons pu compter sur de nombreux·ses citoyen·enne·s, ainsi que des bénévoles du Carrefour des Habitants pour nous aider. Ils/Elles ont très bien su proposer des ateliers suivant leurs compétences, s’impliquer dans le Comité de Pilotage, participer à la Fête des Possibles. 
Les partenaires peuvent participer activement à la gouvernance partagée, et nous accueillons volontiers des ateliers avec eux dans les locaux.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

  • Matériels :
Une maison, avec de nombreuses salles et aménagée avec matériel d’art, vaisselle, garage (outils pour les vélos), tables de réunion.
  • Financiers :
Budget centre social : 36 160 € hors valorisations (8 000 €)
Appel à projet Fondation de France : 15 000 €
DREAL 2019 : 4 500 €
Conférence des financeurs (CD 26, ARS, Carsat, MSA…) : 4 000 €
Autres (CAF, ville, aide au poste État, dons…) : 12 660 € – hors valorisations

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Travail en totale collaboration – coopération

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

L’action continue de se construire au fil de l’eau
Résultats très positifs avec une multitude d’actions. Un réseau qui se densifie et de jolies rencontres. 
Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : rhone-alpes Par Département : 26 - Drôme Par Territoire : Rural Par Périmètre : Ville Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Environnement / écologie Économie sociale et solidaire Par mots-clefs : accès aux droits Par mots-clefs : accueil Par mots-clefs : Alimentation Par mots-clefs : Auto-réparation Par mots-clefs : Bio Par mots-clefs : Composteur Par mots-clefs : Echange Par mots-clefs : Do it yourself Par mots-clefs : radio Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 13 : Fondation Par partenaires : 16 : Association locale Par partenaires : 17 : Association nationale Par budget : 4 : plus de 20 0000 €
ut consectetur et, id quis fringilla at in