La cabane à pouces

publié le 27 janvier 2018
376 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

« Cabanes à Pouce » une action portée par des habitants avec l’aide du Centre Social et de la Formation DPAPC

 La cabane à pouces c’est un système d’auto-stop organisé, gratuit, proposé par un groupe d’habitants pour lutter contre les problèmes de mobilité.

L'action en images

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le décor :

Plougastel-Daoulas, commune de Brest Métropole 13400 habitants, un bourg et 162 villages et hameaux disséminés sur les 4700 hectares de la commune ; 40% de la population réside au bourg et 60% dans les villages et hameaux.

Les acteurs entrent en scène :

A l’issue d’un Café seniors (30/09/16) sur le thème de la mobilité, un groupe (7 seniors bénévoles et la directrice du Centre Social) s’est constitué pour poursuivre la réflexion quant à la mobilité des seniors sur la Presqu’île. Nous l’appelons « Groupe Mobilité »

En octobre 2016 quatre personnes du Centre Social dont 2 bénévoles du groupe « mobilité » et la directrice s’engagent dans la formation Développement du Pouvoir d’agir mise en place par la Fédération des Centres Sociaux de Bretagne.

Le 4/11/16 a lieu la première réunion du groupe « mobilité, » les participants proposent d’utiliser la démarche DPAPC pour faire avancer la réflexion et aboutir si possible à des solutions concrètes.

Qu'avez-vous mis en place ?

Au Conseil d’Administration du 8/11/16 est

  1. annoncé la création du groupe « mobilité »,

  2. expliqué la démarche DPAPC

  3. précisé que la formation-action dans laquelle sont engagées les 4 personnes va donner des outils pour poursuivre le travail commencé par le groupe « mobilité ».

Le Conseil d’Administration donne son aval, le groupe est légitimé.

Il chemine, et constate bien vite, que l’absence de desserte entre les hameaux et le bourg, ainsi que le peu de possibilités de se déplacer sur la presqu’île en dehors de la voiture individuelle, concernent toute la population et pas uniquement les seniors .

Il émet alors l’hypothèse que :« des familles, des personnes âgées, des personnes porteuses de handicap rencontrent des difficultés pour se déplacer sur la presqu’île. », hypothèse que le groupe souhaite vérifier par une réunion publique

Cette réunion a lieu le 18/03/17 ; y ont participé des représentants de la municipalité, du Conseil Départemental, des associations, des Amicales de quartier, des individuels. L’hypothèse émise par le groupe « mobilité » est confortée, le groupe s’agrandit : un représentant de la municipalité, et cinq individuels dont deux à mobilité réduite ou porteuses de handicap viennent renforcer le collectif.

A la réunion suivante, le 20/05/17, le groupe liste les pistes de solutions possibles et propose de participer à la semaine européenne de la mobilité en répondant à un appel à projet du département le 15/06/17.

Le projet des « cabanes à pouce » est né

Le 19/06/17 le groupe mobilité réunit les institutionnels et décideurs : représentants de Brest Métropole, de la municipalité de Plougastel, de Kéolis- Bibus, de l’ ADEUPa, du Département…C’est l’occasion de présenter le travail réalisé et les pistes –solutions envisagées.

La municipalité rappelle que les bus scolaires qui desservent les villages matins et soirs sont utilisables par tous dans la mesure des places « disponibles moyennant une participation financière de deux euros »

En septembre 2017,  l’expérience « Cabanes à Pouce », auto-stop organisé et sécurisé est mis en place sur deux axes principaux de la commune (le bourg /port du Tinduff et le bourg/ Pointe de l’Armorique).

Les inscriptions des chauffeurs ou des auto stoppeurs ont lieu au Centre Social. Des macarons et des badges sont distribués aux uns et aux autres. Les abris–bus scolaires des villages sont utilisés comme « cabanes à pouce » et des arrêts supplémentaires sont créés sur les trajets prévus et matérialisés par des poteaux prêtés par Bibus ou fabriqués par des bénévoles. 

L’initiative reçoit un excellent accueil des habitants. La télévision locale (FR3 Iroise) réalise un reportage, les journaux locaux (Ouest-France et Le Télégramme) relatent largement l’expérience.

Le 14/10/17 a eu lieu une réunion bilan..

Peu de participants mais un retour/questionnaire qui fait écho d’une expérience intéressante d’une belle idée à mettre en place. Soixante personnes se sont proposées comme chauffeurs et dix comme auto –stoppeurs.

Ce thème de la mobilité et toutes les questions qu’il soulève sont un chantier ouvert sur l’avenir

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • 30/09/2016
    1 jour
    café seniors

    Organisation d'un café seniors sur le thème de la mobilité animé par l'ADEUPa

  • 01/10/2016
    5 jours
    Formation

    4 personnes (dont 2 bénévoles) du centre social s'engagent dans une formation sur le Développement du Pouvoir d'Agir proposée par la FCSB

  • 08/11/2016
    1 jour
    Validation du Conseil d'Administration
  • 18/03/2017
    1 jour
    Réunion publique
  • 19/06/2017
    1 jour
    Réunion avec les décideurs du territoire
  • 16/09/2017
    2 semaines
    Particpation à la semaine de la mobilité
  • 14/10/2017
    1 jour
    Réunion bilan avec les participants
  • 15/12/2017
    1 jour
    Remise du cahier des charges

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Les bénévoles ont imaginé les solutions, interpellé les élus, mis en place les poteaux et les affiches, participé au reportage et à la communication en général, réalise le graphisme de l’affiche, …

Les partenaires ont accompagné logistiquement et financièrement l’expérimentation dans le cadre de la semaine de la mobilité.

Certains habitants ont participé à la semaine de la mobilité, proposé des idées ou des pistes de réflexion.

Les professionnels du centre social ont réalisé les demandes de financement et le cahier des charges. Ils ont également animé les rencontres et coordonné l’action en général.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Des affiches, des autocollants, des poteaux

Le Département a financé 730 €

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Les partenaires soutiennent le projet. Une élue municipale a intégré le groupe mobilité.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Nombre de conducteurs et passagers inscrits

Questionnaire annuel concernant la fréquentation du dispositif

 

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Le projet continue. Le groupe d’habitants a rencontré en novembre 2017 les décideurs du territoires. Le Groupe souhaite que ce projet soit expérimenter sur une durée de 3 ans. Un cahier des charges est remis aux décideurs institutionnels le 15 décembre. Des réunions sont prévues au premier trimestre 2018 pour un démarrage au Printemps de la même année.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Bretagne Par Département : 29 - Finistère Par Territoire : Rural Par Périmètre : Ville Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Mobilité Citoyenneté démocratie Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par mots-clefs : transports Par mots-clefs : covoiturage Par Financeurs : 03 : Département Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 02 : Intercommunalité Par partenaires : 03 : Département Par partenaires : 15 : Autre entreprise Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €