Jamais trop de Swag (FM)

publié le 18 mai 2017
142 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Chaque mercredi et à chaque vacance scolaire, le scénario se répète. La webradio, Swag FM résonne dans les rues de la ville de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

Initiée par le centre social Fosséen et diffusée par internet, Swag FM est entièrement réalisée par des jeunes de la ville, accompagnés d’un coordinateur, d’un technicien multimédia et de jeunes en mission de service civique.

Née en 2014 à l’issue d’un stage d’initiation proposé par le centre social, Swag FM s’est affirmé au fil des mois comme une radio locale et musicale pour les jeunes (avoir le swag, c’est avoir du style, être charismatique, être cool). Ils sont impliqués dans la programmation musicale, réalisent les interviews et reportages, animent les émissions, retransmettent des événements sportifs ou musicaux en direct.

Aujourd’hui, Swag FM est devenu un média local reconnu de tous. C’est aussi et surtout un projet fédérateur pour le centre social.

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

Le centre social a, dès 2011, lancé un projet centré sur l’utilisation des outils numériques pour faire vivre son projet éducatif participatif. Tout a commencé par le cinéma (ateliers de programmation, production et réalisation de courts-métrages) et la photo.

On a senti qu’il se passait des choses du côté du numérique, explique Malik Benghali, directeur, et que ce nouvel outil pouvait répondre à une recherche éducative. On a essayé plusieurs supports, et la radio est arrivée un peu par hasard, en relation avec le Pôle Info Musique de Marseille. On était dans une bulle multimédia dans laquelle on s’agitait et on testait.

On a lancé un premier stage de 15 jours et 4 jeunes ont été recrutés en CDD via la Mission Locale Ouest Provence pour participer au projet en tant que techniciens, notamment  grâce à un financement de la Région PACA.  Une dizaine d’adolescents se sont inscrits pour faire les apprentis reporters. Ça a été une franche réussite.

Fort de ce succès, le centre social a voulu poursuivre l’aventure de la web radio qui permettait de conjuguer 2 projets : un centré sur l’insertion de jeunes majeurs et l’autre qui répondait au projet du secteur jeunesse de l’association : susciter la participation et les pratiques citoyennes des enfants et des jeunes.

Qu'avez-vous mis en place ?

La réflexion sur le projet a démarré en juin 2014. L’idée générale était de mobiliser des jeunes pour animer une radio via un site web. Au démarrage, on a travaillé avec deux associations, le Pôle Info Musique http://poleinfomusique.org/et Marseille et l’association Plato Radio www.plato-radio.com pour accompagner le projet et se fixer un cadre de travail.

Très rapidement, on a décidé de combiner deux approches :

  • une action d’insertion en direction de 4 jeunes majeurs via la Mission Locale. Ils ont été salariés sur les 15 jours des vacances de Toussaint 2014 en CDD avec une formation sur d’un logiciel de montage et la gestion d’un plateau radio
  • une activité d’ateliers d’expression radiophonique en direction d’ados sur le même temps de vacances.

L’idée étant de faire travailler ensemble les deux équipes, les ados pour la réalisation d’interviews, de reportages et d’émission, les jeunes adultes sur le montage des sujets.

L’objectif de diffusion était concentré sur la 2ème semaine, tous les jours de 14h à 18h

Concrètement nous avons mis en place,

  • un comité de rédaction chargé de choisir et planifier l’ensemble des sujets traités
  • un comité de diffusion chargé de préparer les listes de diffusions et le line up de l’antenne
  • une gestion technique du matériel et des fichiers audio

Les compétences :

  • Intervieweurs
  • monteurs
  • programmateurs de musique
  • animateur de plateau
  • technicien de plateau
  • chargé de communication
  • administrateur de contenu web et réseaux sociaux

Compte tenu du succès du projet, nous avons décidé de poursuivre l’aventure en 2015 pour que la web radio soit un projet qui perdure et qui se développe.

Les jeunes adultes ont intégré le centre social avec des missions de service civique ou en emploi d’avenir. Nous avons poursuivi les ateliers sur les mercredis, samedis et vacances scolaires avec de nouveaux intervenants en journalisme.

Les périodes de diffusion étant concentrées sur les vacances scolaires.

Dans un premier temps, nous avons fait le choix d’une radio événementielle pour nous laisser le temps de produire des contenus et pour mobiliser des auditeurs. C’est un parti pris pour ne pas avoir trop de pression sur l’organisation du travail. De plus, la radio, si elle est attractive,  la demande principale des jeunes pendant les temps de loisirs sont les activités de consommation.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • octobre 2014
    15 jours
    1er stage radio

    Organisation du premier stage radio pour les collégiens

  • 2015
    2016
    fontionnement ponctuel

    La radio a fonctionné de manière ponctuelle ; Des stages ateliers et la diffusion étaient organisés pendant les vacances scolaires

  • juin 2016
    embauche d'un salarié coordonnateur

    on a décidé de dédié un coordonnateur à temps plein sur la radio. Le coordonnateur terminait sa formation DEJEPS option projet de territoire. Ce qui rajoutait de la cohérence à son implication sur le projet radio et a permis de développer des partenariats avec d’autres centres sociaux.

  • 2017
    Etre une radio locale

    Diffusion 24h/24 avec le projet de devenir une vraie radio locale. Un flux musical est diffusé en continu en dehors des émissions en direct. Un comité de programmation se réunit tous les mois pour choisir les titres diffusés. Besoin d’un renouvellement et de nouveautés musicales.
    On a commencé à monter des annonces pour des partenaires ou des films intéressants.
    Les contenus s’adressent majoritairement aux jeunes : programmation musicale, prise d’antenne, rubriques emploi/formation, de la culture, des reportages, des interviews pour essayer de les former les jeunes aux différents métiers (compétences).

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Au démarrage, le coordonnateur jeunesse du centre social, le directeur et une animatrice de la maison des jeunes (service municipal de la jeunesse).

Aujourd’hui, le projet est suivi par le directeur du centre social, un coordinateur Multimédia et un assistant technicien multimédia salariés du centre social et des jeunes en mission de service civique.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Le premier stage a coûté 4 000 euros pour les 15 jours de vacances, soit la prestation des associations partenaires. Le matériel a été acheté au fur et à mesure grâce à une subvention d’investissement. Enfin, il faut ajouter le salaire des jeunes en CDD ou les défraiements de ceux engagés en service civique.

Pour le matériel : plusieurs dispositifs notamment des subventions d’investissement de la CAF, de la Région PACA, de la ville de Fos-sur-Mer et du département des Bouches-du-Rhône soit 50 000 euros au total sur trois ans nous ont permis d’acquérir des ordinateurs, du matériel vidéo et de sonorisation et du matériel pour la radio.

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Deux associations partenaires : le PIM (formation sur des logiciels de traitement de son) et l’association Plato Radio pour la diffusion, le reportage et l’animation plateau. Elles ont participé au lancement du projet.

Aujourd’hui, seul le PIM reste impliqué dans le projet (notamment pour la formation de logiciels) et pour le reste, le centre social a acquis son autonomie.

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Depuis 2014, plus de 200 jeunes ont suivi des ateliers radio pendant les vacances scolaires depuis le démarrage du projet. 50 jeunes ont participé au dernier atelier (vacances Toussaint 2016).

Le travail de radio demande : coordination, suivi technique, production d’un contenu. Il s’agit d’une « grosse machine qui doit être bien huilée pour tourner correctement ».

Nous avons par exemple produit une émission d’une heure sur les discriminations qui nous a demandé deux mois de travail. Le chemin est aussi intéressant que le résultat. L’impact sur les jeunes est très positif et la radio très attractive.

Les jeunes ont réalisé un reportage sur le quartier du Mazet dont beaucoup de maisons  ont été détruites à cause de l’amiante puis reconstruites. Ils sont allés à la rencontre des habitants, les ont interrogés sur leurs nouvelles conditions de vie dans les nouvelles maisons. Ils ont réalisé un reportage. Du coup, SwagFm est de plus en plus reconnue comme un média local par les partenaires associations, élus, partenaires économiques, et participe de la promotion du territoire et des acteurs.

Concernant les jeunes : Le projet web radio a permis un renouvellement des jeunes, avec la participation de jeunes de la ville qui ne connaissaient pas le centre social. Car le projet s’adresse à tous les jeunes de Fos-sur-Mer.

L'action va-t-elle se poursuivre ?

L’action va se poursuivre et se développer.

– L’objectif est de produire un flux de programmation musicale. Un comité de programmation se réunit tous les mois pour choisir des titres et construire des playlists. Le comité réunit l’animateur du CS et  les jeunes majeurs en service civique. L’idée étant à terme d’intégrer les jeunes.

– Swagfm produit des jingles et des annonces.

– deux types d’émission sont réalisés : un en partenariat avec le collège de la ville et les ateliers lors des vacances scolaires.

– Création du journal des sports, retransmission des matchs de basket en direct.

La radio est un outil de promotion du territoire.

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

  • une réflexion est menée sur l’évaluation du projet
  • à terme, le centre social souhaite développer l’implication bénévole des jeunes (cette démarche a déjà commencé)
  • Former des jeunes bénévoles pour leur permettre de participer à la web radio de manière autonome.

 

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Se lancer dans l’aventure, car la radio est un média très attractif pour les jeunes qui a des effets dans un territoire.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Provence Alpes Cote d'Azur Par Département : 13 - Bouches du Rhône Par Territoire : Urbain Par Public : 3 : 12-17 ans Par Public : 4 : 18-30 ans Par Thématique : Citoyenneté démocratie Inclusion sociale Par mots-clefs : adolescents Par mots-clefs : medias Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par mots-clefs : radio Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 03 : Département Par Financeurs : 04 : Région Par Financeurs : 09 : CAF Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 16 : Association locale Par budget : 4 : plus de 20 0000 €
accumsan Lorem leo. commodo ante. odio Donec risus pulvinar elit.