Des accueils de loisirs pour tous dans la Vienne

publié le 28 juillet 2017
350 vues 0 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Le référent handicap accompagne toutes les équipes d’animation du département quand ils sont amenés à recevoir un enfant en situation de handicap sur les temps extra scolaires.

Il accompagne la préparation de l’accueil et l’aménagement de l’ALSH.

Il propose et anime des modules de sensibilisation et de formation autour de l’accueil de la différence.

Enfin, il met à disposition des équipes d’animation du département des malles pédagogiques permettant de sensibiliser les enfants au handicap et à la différence.

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

En 2009, les ALSH du réseau de la Vienne expriment des difficultés à recevoir dans de bonnes conditions les enfants en situation de handicap. Malgré une volonté partagée d’inclure tous les enfants, les équipes d’animation se sentent démunis (manque de partenariat, de ressources, de formation et d’accompagnement).

Une enquête portée par la fédération de la Vienne vient confirmer et affiner ces besoins qui existent pour tous les ALSH du département.

Plusieurs partenaires concernés par cette problématique d’inclusion sont mobilisés (DDCS, MSA, CAF, CD) et contribuent à développer ce dispositif d’inclusion expérimental en 2010.

Qu'avez-vous mis en place ?

Un référent handicap pour les ALSH de la Vienne est recruté à plein temps.

Il s’adresse à tous les ALSH du département qu’elle que soit le porteur de l’accueil. Il intervient pour des situations d’enfants de 3 à 17 ans relevant de la MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées).

Le référent handicap met en place 4 actions:

-Il anime un protocole d’accueil personnalisé pour chaque situation d’accueil. Il agit de faire travailler en partenariat tous les acteurs éducatifs de l’enfant (parents, institutrice, éducateur, AVS..) afin d’évaluer la faisabilité de l’accueil, identifier les besoins de l’enfant et de la structure et proposer des aménagements.

-Il anime des modules de sensibilisation pour les équipes d’animation pour lutter contre les représentations des animateurs vis à vis de ce public qu’ils connaissent mal

-Il propose des actions de formations pour les acteurs éducatifs afin de développer des compétences professionnelles dans l’accueil de la différence

-Il met à disposition des ALSH des malles pédagogiques (livres, DVD, jeux…) pour permettre aux équipes d’animations de parler du handicap aux enfanst et de les sensibiliser à la différence

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Le référent handicap, coordonnateur du dispositif, mobilise les différents acteurs éducatifs gravitant autour de l’enfant (parents, instituteurs, éducateurs, animateurs…) dans le cadre de l’élaboration d’un protocole d’accueil personnalisé.

Mise en place des moyens logistiques et financiers

La Fédération des Centres Socioculturels de la Vienne porte le dispositif. Son financement est assuré par une synergie partenariale  (CAF, MSA, DDCS, CD, Fondation de France).

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Il est constaté une augmentation du nombre d’enfants en situation de handicap en ALSH. Au delà de cette augmentation quantitative, c’est l’accueil qualitatif qui s’est développé.

Plus que de l’intégration (recevoir un enfant), c’est l’inclusion qui est visée (que chaque enfant participe à l’accueil collectif en y trouvant une place en lien avec ses capacités et ses ressources).

L’accueil de la différence se banalise..le frein des représentations semble dépassé et les accueils de loisirs s’approprient de plus en plus des méthodes partenariales avec le champ du médico social et développent eux mêmes des outils d’inclusion pour tous les enfants.

 

L'action va-t-elle se poursuivre ?

Le dispositif ALSH est reconnu depuis plusieurs années, les partenaires financiers (CAF, DDCS, MSA, CD) sont donc confiant sur la reconduction de leur investissement. Toutefois, le budget, ayant d’une part bénéficié d’apports de fondations, et d’autres part de recette liées à la « vente » de formation qui fluctuent, reste fragile en terme d’équilibre.

L’extension du dispositif au champ de la petite enfance (accompagnement des crèches et des RAM) et le recrutement d’une référente handicap Petite Enfance en 2015 sera fragilisé dès 2019. Un réajustement du poste et du porteur du projet est en cours.

Quelles améliorations souhaiteriez-vous apporter au projet ?

Un développement de partenariats avec les homologues de France. Partout, des initiatives similaires voient le jour…mais elles ne sont pas fédérées et ces dispositifs ne mutualisent pas encore leur savoir faire et leurs pratiques.

Une coordination nationale (au delà des porteurs de projet tous très différents) permettrait de bonifier ces expériences, contribuer à les pérenniser à favoriserait un essaimage sur des territoires non couverts.

 

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Mobiliser un partenariat élargi…avec un projet qui vise, au delà d’accueillir des enfants en situation de handicap, à soutenir la parentalité, ouvrir à un espace social à tous ses habitants et contribuer à décloisonner les prises en charges médico sociales.

Enfin, rappeler le fait que permettre à un enfant en situation de handicap d’être accueilli en ALSH , c’est aussi permettre à des familles de conjuguer les temps familiaux et professionnels.

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Poitou Charentes Par Département : 86 - Vienne Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Départemental Par Public : 1 : 0-6 ans Par Public : 2 : 7-11 ans Par Public : 3 : 12-17 ans Par Thématique : Inclusion sociale Parentalité Par mots-clefs : handicap Par mots-clefs : centre de loisirs Par Financeurs : 01 : Commune/Ville Par Financeurs : 03 : Département Par Financeurs : 05 : Etat - Service départemental Par Financeurs : 09 : CAF Par Financeurs : 10 : MSA Par Financeurs : 13 : Fondation Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 02 : Intercommunalité Par budget : 4 : plus de 20 0000 €
eget nunc Praesent Donec ante. vulputate, ultricies