Atelier Bicloune

publié le 24 janvier 2020
45 vues 1 j'aime
Sommaire de la fiche :
Résumé

Atelier participatif co-animé par quatre habitants proposant de l’aide dans le diagnostic, l’entretien et la réparation de vélos à Quetigny. Tous passionnés par le vélo et sa mécanique, ils souhaitent transmettre leur savoir-faire auprès des habitants de la commune. L’objectif est de ne pas jeter ou le moins possible des pièces ou des vélos pouvant être réparés et ainsi avoir une seconde vie tout en apprenant à chaque utilisateur la manière dont les réparations s’effectuent. L’aide et le savoir transmis sont gratuits et sans obligation de dons. Le groupe a réalisé un planning de permanences annuel alternant pour la période d’hiver des permanences intérieures (au centre social) et dès le printemps jusqu’à l’automne des permanences « hors les murs » principalement dans les parcs mais aussi aux pieds d’immeubles afin de rendre davantage accessible l’atelier et d’être au plus près des habitants.

Quelle est la situation de départ qui a motivé le projet ?

C’est en concertation avec AGENDA 21 que l’atelier bicloune a pu naître. En effet, depuis 2016 des ateliers de contrôle et de révision de vélos étaient déjà proposés chaque 1er mercredi du mois en lien avec Agenda 21 et la Bécane à Jules (association de réparation de vélos à Dijon). Cette activité, installée depuis deux ans, n’était pas gratuite. Effectivement, Agenda 21 rémunérait l’intervention d’un salarié de la bécane à Jules en contrepartie des services proposés. Cette situation non pérenne s’est arrêtée. Plus aucun atelier de ce type n’était proposé sur le territoire et le manque se faisait ressentir lors d’échanges avec les habitants. De plus, des habitants fréquentant le centre social nous faisait régulièrement remonter que beaucoup de vélos en mauvais état étaient abandonnés sur les trottoirs, dans les cages d’escaliers. Beaucoup de cyclistes débutants et amateurs ne savaient pas réparer leur vélo, ou manquaient d’outils pour le faire. Sans les bons outils et quelques conseils, il pouvait être compliqué de bien réparer son vélo. Un collectif de jeunes retraités, passionnés s’est alors créé avec le soutien du centre social afin de pouvoir se réunir et construire ensemble un atelier de réparation.

Qu'avez-vous mis en place ?

Le centre social La Passerelle a surtout été un soutien et un levier quant à la réalisation du projet à l’initiative des habitants. Plusieurs rencontres ont permis d’expliquer le projet à Agenda 21 ainsi qu’aux élus de la ville qui l’ont favorablement accueilli. Nous avons donc obtenu mandat pour la mise en place d’ateliers réguliers sur tout le territoire de Quetigny (9 890 habitants). Après validation par le conseil d’administration de la structure, plusieurs rencontres se sont réalisées avec les bénévoles et l’animatrice référente du projet. L’objectif étant d’ouvrir et faire connaître le groupe pour que d’autres personnes s’engagent dans cette démarche. Puis au fur et à mesure, de construire le projet.

Quelles ont été les étapes clés du projet ?

  • Novembre 2017
    1h30
    Rencontre AGENDA 21 et ville

    Description du projet et des actions par les bénévoles, pour obtention d'un mandat pour agir sur le territoire.

  • 25 janvier 2018
    1h
    Vide boutique cycle Fab

    Cycle Fab est un magasin de ventes, réparations cycles, textiles et diététique à Quetigny. Suite à son déménagement nous avons pu récupérer une soixantaine de pièces détachées de vélo destinés à être jetés.

  • 31 janvier 2018
    4h
    Mobilisation d'autres bénévoles pour constituer un groupe

    Action de communication auprès des habitants (en quartiers), auprès des adhérents au centre social, auprès des associations du territoire.

  • Février 2018
    15h
    Formation des bénévoles de l'atelier

    Adhésion à une association "La Rustine" qui aide à la réparation de vélos sur Dijon afin de former le groupe de bénévoles à en faire de même

  • Février 2018
    2h
    Achat du matériel de base

    Avant d'entamer les ateliers démont'vélos, le centre social a acheté deux pieds d'ateliers vélo, une pompe à pied, des gants pour chaque bénévole et une caisse à outils complète.

  • 27 février 2018
    3h30
    1er atelier démont' vélo avec jeux de connaissances

    objectif : récupérer des pièces sur des vélos destinés à être jetés afin de créer un stock de pièces d'occasion

  • Mars 2018
    Appel aux dons de vélos

    Pour récupérer des vélos abandonnés ou destinés à être jetés

  • Mars 2018
    1h
    Appel à projet GIEMPA

    Demande de subvention à la CARSAT afin de soutenir financièrement l'atelier bicloune dans sa réalisation.

  • 27 mars 2018
    3h30
    2ème atelier apéro démont' vélo

    objectif : récupérer des pièces sur des vélos destinés à être jetés afin de créer un stock de pièces d'occasion

  • 25 avril 2018
    3h
    3ème atelier p'tit déj' démont' vélo

    objectif : récupérer des pièces sur des vélos destinés à être jetés afin de créer un stock de pièces d'occasion

  • 22 mai 2018
    3h
    4ème atelier démont' vélo avec repas partagé

    objectif : récupérer des pièces sur des vélos destinés à être jetés afin de créer un stock de pièces d'occasion

  • août 2018
    8h
    création de l'atelier

    aménagement de l'espace, nouvelles étagères, caisses de rangement supplémentaires, tri des pièces détachées, affichages, étiquetages...

  • Septembre 2018
    2h
    création de t-shirts bénévoles BICLOUNE

    Afin de mieux identifier les bénévoles de l'atelier lors de leurs permanences intérieures et hors les murs; La Passerelle a offert un t-shirt sérigraphié à chaque membre.

  • septembre 2018
    215h
    début des permanences bicloune

    L'hiver en intérieur et dès les beaux jours hors les murs : aide à la réparation.

  • Juin 2019
    4h
    L'atelier bicloune se présente

    Présentation des bénévoles et de l'atelier bicloune au travers une exposition et une vente de vélos d'occasion réparés pendant la fête annuelle du centre social.

  • Décembre 2019
    5h
    Vente de Noël

    Afin de permettre à des familles d'offrir des vélos à faible coût pour la période des fêtes et de rendre accessible le vélo, les bénévoles ont tenu un stand lors du marché de Quetigny.

Quels moyens ont été mis en oeuvre ?

Mise en place des équipes et rôle de chacun

Les acteurs mobilisés :

  • les bénévoles de l’atelier
  • l’animatrice, référente du projet
  • Agenda 21 pour son partenariat et ses connaissances
  • l’association La rustine de Dijon (réparant également les vélos sur un autre territoire)
  • magasin « Cycle Fab » spécialisé dans les articles vélos
  • association sportive cyclo de Quetigny

Mise en place des moyens logistiques et financiers

Moyens financiers :

  • réponse à un appel à projet GIEMPA de la CARSAT (la subvention obtenue a permis notamment de créer un nouvel atelier avec étagères, caisses de rangement pour les outils, achat de matériel, réalisation de t-shirts pour une meilleure reconnaissance des bénévoles dans les quartiers, achat d’un canopy pour les animations hors les murs…)

Place des partenaires et du centre social dans le projet

Le partenaire formateur : l’association la Rustine. Les bénévoles ont été formés au sein d’une association dijonnaise quant à l’organisation de l’atelier (accueil du public, réparations – outils spécifiques, ce qu’il est nécessaire de prendre en compte…) pendant une quinzaine d’heures.

Partenaire donateur : magasin Cycle Fab basé à Quetigny qui avant de fermer définitivement a donner son stock de pièces d’occasion aux bénévoles.

Partenaire relais : ASQ section cyclo de Quetigny ayant relayé l’information quant à l’existence de l’atelier auprès de ses adhérents.

Centre social La Passerelle : soutien dans l’accomplissement du projet auprès des bénévoles (rencontres partenaires, ville, création charte de fonctionnement avec les bénévoles, rencontres conviviales entre les bénévoles, mise à disposition des locaux et d’un atelier, aide dans le relais d’informations, la création de supports de communication : affiches, flyers, t-shirts…).

En conclusion

Quel(s) résultat(s) de l'action ?

Bilans des actions avec les bénévoles de l’atelier bicloune tous les 3 mois sous forme de rencontres avec des outils participatifs. Bilan annuel permettant de se projeter sur chaque nouvelle rentrée (déterminer les besoins, les objectifs). Lors de chaque atelier, les bénévoles disposent d’un classeur dans lequel une fiche de renseignements est à remplir permettant l’évaluation et le suivi des réparations (ci-joint en PDF).

Critères : qu’est-ce qu’on évalue ? Participation et investissement des habitants; responsabilisation et autonomie; mise en place d’une dynamique autour du développement durable; Participation des entreprises, associations et coopératives locales.

Indicateurs : Comment on l’évalue ? Nombre d’ateliers mis en place; nombre de bénévoles impliqués; Nombre de participations; changement des comportements; nombre de partenariats crées; nombre d’heures de formations proposées.

Impact de l’atelier  :

  • Agenda 21 relayent leurs actions, rend visite au groupe dans les parcs.
  • Article dans le journal du centre social « Le Passeur » : sentiment de valorisation

L'action va-t-elle se poursuivre ?

L’action se poursuit toujours. Actuellement le groupe accueille un nouveau bénévole que le groupe accompagne et forme. Un prochain moment convivial entre les bénévoles de bicloune a lieu mi février pour un repas partagé. Les actions hors les murs débutent mi-mars 2020. En attendant, les bénévoles tiennent des permanences bicloune tous les quinze jours à La Passerelle dans le but d’aider à la réparation, communiquent sur leurs actions, réalisent des appels aux dons de vélos…

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui voudraient suivre vos traces ?

Bien analyser les besoins sur le territoire avant de mettre en place ces actions. Se mettre d’accord avec le groupe, s’il utilise les locaux, sur un fonctionnement, une charte, sur la définition des objectifs avant de se lancer dans l’action. Cela permet d’éviter les incompréhensions, les abandons, les dérives éventuelles… Par exemple : l’atelier ne doit pas être un « service après-vente », les bénévoles ne font pas à la place de.. mais avec pour transmettre et apprendre aux habitants. Ne pas hésiter à délocaliser les permanences sur l’extérieur pour être davantage visible, accessible au plus près de la population c’est là où nous touchons le plus de monde. Ne pas hésiter à former les bénévoles en s’appuyant sur FOSFORA qui est le fonds national dédié à la formation des acteurs associatifs, quand un centre social décide de former ses administrateurs et bénévoles. Les bénévoles viennent aussi pour partager des moments conviviaux, leur laisser l’espace de se rencontrer sur d’autres moments de partage et de cohésion. Valoriser leur initiative et leur engagement au centre social mais surtout plus largement sur le territoire. Sinon encourager ce type d’initiative sans limite!!

Commentaires
Laisser un commentaire
M'abonner aux actions similaires
Sélectionner les catégories ou tags pour lesquelles vous souhaitez être avertis de la publication de nouveau contenu.
Par Région : Bourgogne Par Département : 21 - Côte d'Or Par Territoire : Urbain Par Périmètre : Ville Par Public : 7 : Tout public Par Thématique : Environnement / écologie Économie sociale et solidaire Par mots-clefs : lien social Par mots-clefs : Développement durable Par mots-clefs : vélo Par mots-clefs : Bénévolat Par mots-clefs : pouvoir d'agir Par mots-clefs : émancipation Par mots-clefs : habitants Par mots-clefs : aller vers Par mots-clefs : citoyenneté Par mots-clefs : coconstruction Par mots-clefs : entraide Par mots-clefs : Solidarité Par Financeurs : 11 : CARSAT Par partenaires : 01 : Commune/Ville Par partenaires : 11 : CARSAT Par partenaires : 15 : Autre entreprise Par partenaires : 16 : Association locale Par budget : 1 : de 0 à 5 000 €
commodo Curabitur leo. lectus eget Lorem luctus quis dolor dolor.